Affaire Christian Quesada : les révélations sordides sur le contenu de son ordinateur…

Publié par Claire le 03 Avr 2019

Le 27 mars 2019, nous apprenions que Christian Quesada, ancien champion des 12 coups de midi, était arrêté pour « corruption de mineurs » et « détention d’images pédo pornographiques ». Rapidement, nous apprenions qu’il possédait déjà un casier judiciaire pour des faits similaires. Et alors que les enquêteurs sont en train de fouiller le contenu de ses ordinateurs, ils font une découverte sordide.

 

>> À lire aussi : Christian Quesada : ce blog très douteux qu’il tenait…

 

Christian Quesada : des preuves accablantes

Interviewé par l’équipe de Touche pas à mon poste, le procureur de la République en charge de l’enquête vient de donner quelques précisions concernant le déroulement de l’enquête. Et rapidement, Christian Rode évoque la présence de « plusieurs milliers d’images » compromettantes : « ce sont plusieurs milliers d’images qui ont été répertoriées ».

 

 

Les enquêteurs ont notamment fait la découverte « d’images de viols d’enfants de moins de 10 ans qui sont photographiés, et qui sont ensuite diffusées à des personnes qui se complaisent devant ce type d’images ». Des propos qui choquent d’autant que la première question qui se pose après cela est : fait-il partie d’un réseau ? Or, pour le procureur de la République, il est encore trop tôt pour le savoir. « C’est difficile de dire si Christian Quesada fait partie d’un réseau. »

 

>> À lire aussi : Benjamin Castaldi dévoile le lourd casier judiciaire de Christian Quesada…

 

Christian Quesada : quelle responsabilité pour TF1 ?

Suite au scandale déclenché par l’affaire Christian Quesada, TF1 retire immédiatement les replay de l’émission des 12 coups de midi. Mais évidemment, cela n’enterre pas la polémique puisque l’enquête a démontré que l’homme possédait un casier judiciaire. Alors évidemment, tous les yeux se tournent vers Jean-Luc Reichmann qui est lui-même abasourdi par la nouvelle.

 

 

Également invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, Julia Vignali plaide en faveur du présentateur et explique qu’elle-même, ne regarde pas le casier judiciaire. « Moi, sur les émissions que je présente, on ne regarde pas le casier judiciaire. On a des psychologues quand même, qui checkent… Mais ça ne veut pas dire que tout est, peut-être, nickel. » Néanmoins, elle admet que cette affaire risque de faire bouger les choses dans les mois à venir.« C’est complètement fou mais sûrement que ça va faire jurisprudence, que les productions vont maintenant se poser la question de qui ils embauchent. »

 

Ça peut vous intéresser :

-> Claude François : les révélations de la mère de sa fille qui font scandale

-> L’abbé de La Morandais s’excuse après ses propos polémiques sur la pédophilie dans l’Eglise

-> « Ce sont les enfants qui cherchent de la tendresse » : les propos de l’abbé de La Morandais dans un débat sur la pédophilie scandalisent

-> « Il s’est baissé et a commencé à… » : Dans Leaving Neverland, les témoignages glaçants qui accusent Michael Jackson de pédophilie

En savoir plus sur : - - - -