Scandale : une candidate de la version espagnole de Big Brother affirme avoir été violée devant les caméras (Vidéo)

Le scandale fait les gros titres en Espagne, depuis la publication d’un article la semaine dernière, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous. Une ancienne candidate de l’émission de télé-réalité Gran Hermano a révélé avoir été victime de viol par un autre candidat. Elle raconte également que la production l’a amenée à commenter une vidéo de la scène face à la caméra.

>>> À lire aussi : Aurélie Dotremont : ses confidences glaçantes sur sa soeur « démembrée et électrocutée »

Les émissions d’enfermement n’ont plus leur place en France, comme le démontre la disparition du Loft Story et de Secret Story. Il est en tout autre chez nos voisins européens, notamment en Espagne.

L’émission Gran Hermano, adaptée de Big Brother, est à l’antenne depuis plus de 19 ans. Durant près de 100 jours, une dizaine de candidats sont enfermés et vivent en communauté, sous l’oeil des caméras omniprésentes.

Une ancienne candidate de Gran Hermano dévoile qu’elle a été victime d’un viol

C’est lors de l’émission de 2017 que le grand public découvre Carlota Prado. Elle figure parmi les candidats de la 18ème saison de l’émission de télé-réalité Gran Hermano.

Durant une interview au confessionnal, la jeune femme s’effondre en pleurs. Elle raconte avoir été victime d’un viol au sein de la maison. Carlota aurait été abusée par un autre participant dans une chambre alors qu’elle était sous l’emprise d’alcool et qu’elle venait de perdre connaissance.

Après avoir fait face à la caméra pour raconter cette scène, la jeune femme implore la production de ne pas diffuser ces images. Cette séquence sera pourtant diffusée sur les réseaux sociaux et choque des millions d’Espagnols.

Au lendemain du viol présumé, le producteur de l’émission Alvaro Diaz se présente à un commissariat de Madrid pour informer les autorités. L’homme présumé coupable avait ensuite été expulsé de l’émission.

L’affaire fait désormais les gros titres depuis la semaine dernière. La publication du média en ligne El Confidential relate les faits. D’ailleurs, Carlota Prado a pris la parole dans une interview. Depuis, la justice s’est saisie de l’affaire après la plainte de Carlota concernant les faits remontant à 2017.

>>> À lire aussi : Adriana Karembeu battue par l’homme de sa vie : elle fait des révélations glaçantes ! (vidéo)

Elle a été amenée à commenter la scène face aux caméras

Dans une interview accordée au média El Confidential, Carlota Prado indique avoir été contrainte de commenter son propre viol face aux caméras : “Il y aurait dû y avoir à mon côté, un psychologue ou quelqu’un qui m’aide à faire face à ces images si dures. Ils ne m’ont jamais demandé si je voulais voir ça… J’aurais dit non.”

La société de production de l’émission, EndemolShine Group, a réagi face aux révélations de l’ancienne candidate : “Avec le recul, nous regrettons que la conversation pendant laquelle Carlota a été informée, ait eu lieu dans le confessionnal” en ajoutant que la séquence n’avait jamais été diffusée à l’antenne.

Suite à ce scandale, déjà une vingtaine d’annonceurs tels que Nestlé, Schweppes ou L’Oréal ont décidé de retirer leurs publicités de l’émission de télé-réalité. Une perte financière colossale pour la chaine et la production.

>>> À lire aussi : Christian Quesada : l’ancien candidat des 12 coups de midi tente de sortir de prison !

Publié par Manon le 29 Nov 2019
0