Cauchemar en cuisine : un candidat balance sur les coulisses de l’émission entre incendies et travaux bâclés

Ce mercredi 15 mai, dans Cauchemar en cuisine, Pascal et Marie-Claude reçoivent Philippe Etchebest dans leur restaurant. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’expérience ne s’est pas tout à fait déroulée comme prévu. D’ailleurs, le couple n’hésite pas à balancer sur les coulisses de l’émission entre incendies et travaux bâclés.

 

>> À lire aussi : TPMP : une ancienne chroniqueuse balance sur les coulisses de l’émission !

Cauchemar en cuisine et cauchemar en coulisse

Ce mercredi 15 mai, Pascal et Marie-Claude font l’expérience de l’émission Cauchemar en cuisine. C’est ainsi qu’ils accueillent Philippe Etchebest dans leur restaurant à Lesquin, dans les Hauts de France. Mais rapidement, l’expérience tourne au vinaigre. « Au début, c’était hyper compliqué. Marie-Claude voulait arrêter l’expérience », explique Pascal.

Mais tout de même, ils persistent en gardant à l’esprit qu’il s’agit d’une émission de télé réalité est que le chef « joue un scénario. » Ils ont donc décidé de se prêter au jeu et obtiennent, à la finale, un restaurant flambant neuf avec des équipements dernier cri. Sauf que le souci, c’est qu’il y a « eu beaucoup de problèmes avec le matériel posé. »

>> À lire aussi : Hospitalisation, crise d’angoisse… Jessica Thivenin balance sur les coulisses des Marseillais

cauchemar-en-cuisine-un-candidat-balance-sur-les-coulisses-de-lemission-entre-incendies-et-travaux-bacles

Incendies et travaux bâclés

En effet, dans Cauchemar en cuisine, Pascal raconte que les ouvriers « travaillent jour et nuit durant 4 jours et ils font un peu n’importe quoi… » D’ailleurs, il frôle le drame ! « On a failli avoir un accident dans le restaurant. On a failli avoir le feu par rapport aux travaux. Je suis quand même le propriétaire. Au dessus du restaurant, nous avons 4 locataires… » Pourtant, il était allé prévenir Philippe Etchebest. « Il a détourné la question. Il disait que je faisais l’autruche mais ce jour-là, quand je lui ai parlé, il a fait l’autruche aussi. Heureusement, l’incendie s’est stoppé au compteur mais il y a quand même eu un incendie. »

En plus, les restaurateurs pointent du doigt l’énorme gaspillage alimentaire à cause de travaux. « Ils prennent la marchandise qui est ouverte et ils mettent tout à la poubelle… » Une perte économique énorme pour eux car il fallait immédiatement renouveler le stock. « Après il faut savoir retomber sur ses pieds ! Le chef arrive et on ne s’y attend pas. Il y a eu une perte d’exploitation et nous n’avons pas été rétribués » Finalement, Marie-Claude et Pascal gardent un souvenir mitigé de l’expérience. « C’est quand même compliqué au niveau psychologique, il faut tout changer. »

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 17 Mai 2019
0