Christian Quesada passe aux aveux : découvrez ses premières révélations choc !

 

Depuis le 27 mars dernier, Christian Quesada est maintenu en isolement pour les faits graves qui lui sont reprochés et que vous connaissez désormais. Après une ascension fulgurante dans l’émission des 12 coups de midi, c’est donc à une véritable descente aux enfers à laquelle les téléspectateurs ont assisté pour cet homme de 52 ans. Et bien évidemment, les témoignages ne tardent pas à s’accumuler à l’encontre de celui qui hier, était considéré comme le maître du midi. C’est ainsi que des termes comme « pédophile » ou encore « réseaux » viennent rapidement coller à une image autrefois adulée. Seulement aujourd’hui, son avocat tente de remettre les choses à leur place et parle d’« une déferlante de désinformation » et d’un lynchage médiatique.

>> À lire aussi : Affaire Quesada : les nouvelles révélations choquantes d’une jeune victime présumée

Christian Quesada : un lynchage médiatique

Le 27 mars dernier, c’est le choc ! Celui qui était considéré comme le maître incontesté des 12 coups de midi tombe pour « détention d’images pédo pornographiques » et tentative de « corruption sur mineur ». Rapidement, son passé refait surface avec déjà deux autres affaires similaires qui l’ont amené devant la justice. Par ailleurs, les témoignages s’accumulent sur Christian Quesada, dont ceux de plusieurs adolescentes.

Or, maintenu en détention et en isolement, le principal intéressé ne peut bien évidemment pas répondre de ses actes devant la tornade médiatique qui s’est abattue sur lui. C’est donc son avocat, Me Christophe Camacho, qui prend la parole et dénonce une véritable « déferlante de désinformation et un lynchage médiatique » vis-à-vis de son client.

>> À lire aussi : « Il était en train de me violer » : une victime présumée de Christian Quesada raconte sa terrible histoire sur le plateau de TPMP

« Une déferlante de désinformation »

« Quesada a tellement été l’exemple que le quidam voulait suivre que maintenant, il est victime d’une exécution au tribunal cathodique, » explique Me Christophe Camacho. D’ailleurs, il n’hésite pas à revenir sur une fake-news relayée par Cyril Hanouna dans son émission TPMP. Il était question d’un témoignage d’un co-détenu. Impossible dans la réalité puisque « tout simplement car Quesada est à l’isolement et ne voit personne d’autre que le personnel pénitentiaire ».

Par ailleurs, il assure que son client « assume ce qu’il a fait. » En revanche, il fustige toute accusation d’agression sexuelle et de pédophilie. « Il admet être attiré par les adolescentes mais pas par les enfants.» Quant aux milliers d’images trouvées sur son ordinateur, il explique qu’il s’agit « de fantasmes sans aucune volonté de passage à l’acte ». « J’ai entendu dire que ce qu’il a fait est le comble de l’horreur. Les accusations sont disproportionnées. Quesada ce n’est pas Dutroux. »

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 20 Mai 2019
0