Jean-Pierre Pernaut : décidément très remonté, il pousse un nouveau coup de gueule contre le gouvernement !

Récemment, le coup de gueule de Jean-Pierre Pernaut a fait beaucoup de bruit dans les médias et sur les réseaux sociaux. Perçu parfois comme le porte-parole des pensées des Français, le présentateur du JT de 13 heures ne se gêne jamais pour dire ce qu’il pense. Le 20 mai dernier, Jean-Pierre Pernaut a poussé un nouveau coup de gueule contre le gouvernement et les mesures de déconfinement, jugées contradictoires !

>> À lire aussi : Suicides et torture psychologique : les révélations inquiétantes sur les équipages des paquebots forcés à rester confinés en mer

Jean-Pierre Pernaut : Journaliste sans langue de bois !

Depuis le temps que Jean-Pierre Pernaut exerce le métier de journaliste, on ne peut pas le traiter d’amateur. Même si ses coups de gueule son parfois jugés comme une prise de parti, effaçant dès lors la neutralité dont doit faire preuve un journaliste, ce dernier ne se gêne pas pour continuer ses coups de gueule. Et bien souvent, les Français partagent cet avis. Dans le 13 heures du 20 mai, le présentateur du JT de TF1 a une nouvelle fois poussé un coup de gueule contre le gouvernement et les mesures de déconfinement qu’il juge contradictoires. Il n’y a pas à dire, JPP n’a pas sa langue dans la poche …

>> À lire aussi : Confinement : les employés d’Auchan en grève, « Auchan nous a trahis » (vidéo)

“C’est bizarre, bizarre” : Jean-Pierre Pernaut pousse un nouveau coups de gueule !

Une nouvelle fois, le présentateur du JT de 13 heures a souhaité s’exprimer lors de sa courte chronique pendant le JT de TF1, animé pour le moment par Jacques Legros. Entre deux reportages, le journaliste tient à faire passer un message aux téléspectateurs, mais aussi au gouvernement. La cause de son coup de gueule ? Le déconfinement et les décisions contradictoires de ce dernier. “Quel contraste avec ces images qu’on a vues tout à l’heure de rues commerçantes noires de monde, y compris dans les grandes villes, y compris en zone rouge. On l’a vu en Alsace, c’est vrai aussi dans les stations balnéaires où il y a des rues noires de monde alors que les plages sont vides et alors qu’il y a de l’espace” a-t-il lancé pendant sa chronique, avant de conclure : “C’est bizarre, bizarre…” .

>> À lire aussi : Déconfinement : les images hallucinantes de la célèbre rue Sainte-Catherine à Bordeaux bondée ! (vidéo)

Publié par Jessy le 21 May 2020
0