L’émission Quotidien accusée de « bodyshaming » en se moquant du monosourcil d’un ado

L’émission Quotidien de Yann Barthès se retrouve au coeur d’une vive polémique. En effet, celle-ci est accusée de « bodyshaming » de la part des téléspectateurs après s’être moquée d’un adolescent. Retrouvez cette séquence dans la vidéo ci-dessous

>> À lire aussi : Top 22 des meilleurs sites de streaming gratuits pour séries et films

Le Petit Q de l’émission Quotidien choque les internautes

La chronique Le Petit Q de l’émission Quotidien du mercredi 15 janvier a créé la polémique. Cette séquence qui se veut drôle sur une actu culturelle ou people a choqué les internautes. Cette actualité concernait Wolf Cukier, un jeune américain en stage à la Nasa, qui a fait la découverte d’une nouvelle exoplanète.

En effet, les moqueries au sujet de l’adolescent, notamment concernant son monosourcil, ne sont pas passées. “Il a une vraie tête de stagiaire à la Nasa. Et surtout… un magnifique monosourcil visible depuis la lune”, “Wolftopia, la planète des monosourcils », « Et chapeau bas à NBC New York qui a osé le zoom sur la bête », s’amuse la voix off de l’émission. Même Yann Barthès a bien insisté sur ce détail sur le plateau en mimant l’emplacement des sourcils du jeune homme.

>> À lire aussi : Top 10 des meilleurs sites de torrent pour télécharger gratuitement

Des moqueries vivement dénoncées

Les internautes ont été nombreux a réagir sur les réseaux sociaux à cette chronique moqueuse. Ils ne se sont pas gênés pour critiquer vivement cette séquence sous le tweet posté sur le compte de l’émission. Pour eux, ces moqueries concernant un détail physique sur un adolescent sont particulièrement dérangeantes. Certains citent même l’interview donnée par Selena Comez concernant sa lutte contre le harcèlement à l’école et sur les réseaux sociaux, sur le plateau de Quotidien. “L’objectif c’est de dire: ‘réveillez-vous’. Ça se produit chez des enfants de plus en plus jeunes et pour moi, ça ne va pas”, avait-elle déclaré. Elle avait expliqué à quel point le « bodyshaming » peut avoir des conséquences désastreuses sur la santé mentale des personnes concernées.

La chaîne TMC, contactée par le HuffPost, n’a pas désiré apporter de commentaires.

>>> A lire aussi: Comment regarder Netflix gratuitement ?

Publié par Leslie le 18 Jan 2020
0