Allergique à l’hiver : elle pourrait mourir à cause du froid… et elle vit au Canada !

Arianna Kent a déjà dû être hospitalisée trois fois de suite dans le même mois, à cause des terribles chocs anaphylactiques causés par son allergie au froid. La moindre brise, le moindre changement de température, même ouvrir la porte d’un congélateur, lui procurent une réaction allergique à la peau. Pour que les gens arrêtent de la juger, elle a décidé de parler de son allergie dans la vidéo ci-dessous.

 

Le moindre coup de froid lui déclenche une allergie

La peau d’Arianna développe une réaction urticante quand elle est confrontée au froid. Le corps d’Arianna Kent se recouvre de brûlures et d’une sorte d’eczéma. Autant le dire tout de suite, elle reste enfermée chez elle tout l’hiver, alors que les températures peuvent atteindre -40°C là où elle vit. Cette Canadienne ne peut plus promener son chien, ouvrir son réfrigérateur, prendre des douches sans avoir réglé la température, ouvrir la fenêtre et même se promener en tenue légère chez elle.

 

L’allergie au froid provoque de l’urticaire

L’urticaire au froid représente uniquement 2 à 5% des cas d’urticaires. Malheureusement, ce cas rare se présente aussi sous l’une des formes les plus sévères. Seulement 5 minutes après avoir été confrontées au froid, les personnes allergiques développent des micro-papules qui grattent et qui dégagent du pus si on les éclate. Les personnes qui sont atteintes de cette allergie doivent toujours avoir sur elle des seringues d’adrénaline pour se piquer en cas de sensation de froid. Cette condition est extrêmement contraignante pour Arianna, qui malgré les précautions estime avoir déjà développé environ un millier de fois la réaction allergique au cours de sa vie. Elle peut à tout moment ressentir les premiers symptômes, même quand elle boit un verre d’eau frais ou qu’elle tente de manger une glace. «Même à 30°C, une petite brise ou sauter dans une piscine suffisent à déclencher la réaction allergique. L’air conditionné est terrible et ce n’est vraiment pas mon amie. Cela provoque une brûlure et des picotements à la peau. Dans ma gorge je ressens comme de l’asthme et cela devient difficile pour respirer. » Malheureusement, il n’existe pas de vaccin ni de traitement préventif. Arianna doit apprendre à se protéger elle-même et à éviter l’exposition au froid.

Arianna Kent allergie au froid

Crédits : Caters News Agency

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Nicolas F le 04 Déc 2018
0