Un bodybuilder fait un salto arrière et meurt en se cassant le cou devant les spectateurs

Inscription  Newsletter
Invalid email address

Même lorsqu’il est maitrisé, le salto arrière reste un mouvement très dangereux. Il suffit d’une fois, d’un pied qui glisse, d’un élan pas assez puissant ou d’un amortissement peu contrôlé et c’est le drame. Cette semaine, un bodybuilder sud-africain qui avait fait du salto arrière sa signature, est décédé des suites d’un saut mal contrôlé. En tombant sur la tête, il s’est brisé le cou et est mort devant les spectateurs venus assistés à la compétition de bodybuilding. Des images choquantes de l’accident, filmées par un spectateur, ont été mises en ligne.

 

Il était déjà champion junior et allait peut-être devenir champion du monde

Sifiso Lungelo Thabete était un champion de bodybuilding de seulement 23 ans. Certains le voyaient déjà comme le futur champion du monde dans sa catégorie. Il est arrivé confiant sur le tapis, afin d’effectuer ses mouvements devant le jury. Mais avant de soulever quoi que ce soit, l’haltérophile avait pris pour habitude de faire le show et de se mettre en condition en réalisant un backflip, soit un salto arrière. Avec son poids, et surtout les chaussettes qu’il avait aux pieds, il n’a pas pris assez de hauteur dans son saut, et il a atterri trop vite sur le tapis.

Sifiso Lungelo Thabete lors d’une compétition (sifiso.lungelo/Facebook)

Il n’a pas pris assez d’élan… à cause de ses chaussettes

Malgré le tapis au sol, sa tête a pris le choc de tout son poids. Comme le montrent les images, il se recroqueville et il faut attendre quelques secondes pour que les gens comprennent que quelque chose de grave lui était arrivé. Il reste inerte au sol, malgré les tentatives de réanimation de certains spectateurs venus à son secours. « On pense que c’est à cause des chaussettes qu’il portait cette fois-ci, qu’il a glissé où qu’il n’a pas pris assez d’élan et a atterri sur la tête », a confirmé Wayne Price, président de l’organisation. La Fédération sud-africaine a déploré la perte d’un champion qui était voué à une grande carrière, puisqu’il avait déjà été champion du monde junior de l’IFBB (la Fédération internationale de bodybuilding et de fitness) dans les plus de 75 kilos.

(Capture Twitter)

Inscription  Newsletter
Invalid email address
Publié par Nicolas F le 13 Août 2017
 
0