Il choisit un mode de déplacement étonnant pour se rendre au boulot : il y va à la nage !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN
Invalid email address

Marre des transports en commun, des embouteillages le matin, et des pistes cyclables impraticables ? Pourquoi se casser la tête à prendre le bus, le vélo, la moto ou la voiture, alors qu’à la nage vous ne rencontrerez personne sur votre chemin ? Benjamin David a choisi de se rendre à la nage au boulot, emportant son ordinateur et ses affaires dans un sac imperméable.

 

La natation est son mode de déplacement quotidien

Tous les jours, vous pouvez observer Benjamin David, 40 ans, traverser l’Isar à la nage, un affluent du Danube en Bavière. Le courageux nage tous les jours 2 km aller, 2 km retour, pour faire le trajet qui sépare son appartement sur la Baldeplatz, à Munich, et son lieu de travail. Non seulement, il fait son sport quotidien, mais en plus, il évite les gaz d’échappement et les embouteillages stressants.

(Facebook/Benjamin David)

Son sac de baignade sert de bouée

Cela fait deux ans que c’est sa routine quotidienne. Il s’est un jour rendu compte que la rivière longeait son chemin. En empruntant l’Isar, il arrive pratiquement à faire du porte à porte entre son appartement et son lieu de travail. Il doit néanmoins se passer de prendre une douche, puisqu’il ne peut que se sécher, une fois arrivé au travail. Sa tenue de travail, son téléphone portable et son ordinateur portables sont rangés dans un sac spécifique. Le sac peut servir aussi de bouée de sauvetage et l’aide donc à flotter paisiblement, les jours où il est un peu fatigué. Appelé « Wickelfisch », ce sac de baignade a été inventé en Suisse, où il est très populaire.

(Facebook/Benjamin David)

Il faut prendre des précautions si ça vous tente

Bien entendu, nager dans la rivière peut être dangereux. Benjamin se renseigne toujours quant aux conditions météorologiques. Il faut également vérifier les températures, car un choc thermique peut être fatal. Il a expliqué son choix de transport étonnant à la station de radio canadienne CBC : « Quand j’étais en vélo, je criais sur les voitures. Quand j’étais piéton, je criais sur les cyclistes, et ainsi de suite. Et à quelques mètres de cette agitation, se trouve la rivière. Si vous descendez simplement la rivière, c’est relaxant et rafraichissant. Je ressemble un peu à David Hasselhoff avec mon sac rouge. » Si l’envie vous prend, n’oubliez pas de vérifier s’il est autorisé de nager dans la rivière qui traverse votre ville !

(Facebook/Benjamin David)

Inscription  Newsletter
Invalid email address
Publié par Nicolas F le 12 Août 2017
Shortcode embed does not support lightbox optin.
 
0