Enfants, adultes malades … Comment débarrasser la maison des microbes ?

Et voilà. L’hiver est là et avec lui reviennent les gastros, les grippes …  Et si, encore, nous n’étions malades qu’une fois. Mais non. Tous les parents le savent, il suffit qu’un enfant revienne malade pour qu’on reste des semaines à la maison à se refiler à tour de rôle une gastro qui n’en finit plus. Et si on commençait par débarrasser la maison des microbes ?

Bactéries, microbes : désinfecter

Bien sûr, il existe des microbes qui sont bons pour la santé et qui nous aident à ne pas tomber malade. Sauf que, quand vous avez été malade, il y a un moyen imparable contre les germes : celui de désinfecter.

 

En plus d’une hygiène régulière de la maison, il y a certains gestes qui peuvent vous éviter de retomber malade. Pour cela, rien de telle qu’un bon désinfectant : mélange d’huile essentielle d’arbre à thé (8 gouttes), deux cuillères à soupe de bicarbonate et 6 grandes cuillères d’eau chaude. On met le tout dans un vaporisateur et on peut enfin partir à la conquête des microbes !

 

Si vous n’avez pas confiance en ce qui est naturel, il existe un désinfectant imparable : l’alcool ménager. On l’utilise (en ouvrant ses fenêtres) sur un chiffon microfibre.

 

Que faut-il désinfecter

Il y a des choses que nous savons que nous devons faire, lorsque nous sommes malades. Nettoyer les WC par exemple, aspirer le matelas, changer les draps … Cependant, il y a des zones qu’on oublie. Nous vous en listons quelques unes :

 

Les poignées de portes

Les interrupteurs

L’ordinateur, le téléphone( et la télécommande !)

La anse de notre sac

Et à l’extérieur, n’oubliez pas votre voiture : poignées, volant …

 

Mais il existe également de véritables nids à germes :

Les serviettes de bain

Les gants de toilettes

Les éponges

 

Il est également conseillé de changer le linge des malades tous les jours et de se laver les mains très régulièrement. On n’oublie pas de retirer ses chaussures en rentrant.

 

Et, bien sûr, même si nous sommes malades et que, du fond du lit, cela nous semble impossible, on file sous la douche et on oublie pas les cheveux … Eux, n’ont pas été oubliés par vos éternuements et vos microbes !

 

 

A NOTER : on ne lave jamais (jamais !) un enfant qui a de la fièvre. Le risque de convulsions est là. Pour faire simple, si le corps est à 40, c’est qu’il doit être à 40. Si vous lavez un enfant à 37, son corps, lui, devra augmenter subitement sa température et le résultat peut-être une véritable catastrophe.

En savoir plus sur : -

Publié par Mélaine le 09 Déc 2018
 
0