La pochette de Neil Armstrong pendant Apollo 11 a été vendue pour une sacrée somme…

 

Si la plupart des gens savent que le célèbre astronaute Neil Armstrong fut le premier homme à poser le pied sur la Lune le 21 juillet 1969, peu d’entre-nous savent qu’il en a ramené une pochette contenant des extraits de poussière lunaire. Si ça peut nous sembler logique, puisqu’il s’agissait là de la toute première fois qu’un humain se rendait sur notre satellite, l’histoire de la pochette en question, elle, est plutôt incroyable.

 

Pratiquement perdue, au fond d’un carton dans la réserve du Johnson Centre pendant des années, la pochette a été volée par le manager du Kansas Museum, délit pour lequel il a été jugé en 2014. Récupérée par le service des US Marshals, ceux-ci ont décidé de la vendre aux enchères, et il leur a fallu trois tentatives pour que quelqu’un se décide à l’acheter, pour la modique somme de 995$. Après l’avoir envoyée à la NASA pour la faire authentifier, l’agence en question a décidé de s’octroyer des droits qu’elle n’avait pas, et de garder la pochette. Après un procès lancé par l’avocate à qui elle appartenait, la NASA a été obligée de la lui rendre, et la publicité entraînée par l’affaire a attiré l’attention de nombreux acheteurs potentiels.

 

Souvent contactée par des amateurs du sujet, l’avocate a fini par accepter de la vendre aux enchères. Lors d’une vente censée marquer les 48 ans de l’alunissage, elle a été vendue parmi d’autres effets personnels des astronautes de la mission Apollo 11 ainsi qu’avec des plans de vol et autres accessoires. Sans surprise, et parce qu’elle contenait encore de la poussière de Lune, la pochette est l’objet qui est parti le plus cher, pour une somme, tout de même, de 1,4 millions de livres Sterling. 

neil armstrong

Publié par Odilon Duval Robert le 29 Juil 2017
0