Elle porte plainte contre la police qui l’a arrêtée à tort puis a touché sa poitrine alors qu’elle refusait la fouille

 

Amanda Houghton a été victime d’un accident de voiture alors qu’elle se rendait au magasin pour acheter des médicaments pour son fils. Elle appelle la police, qui une fois sur place, trouve son comportement étrange et lui demande de se soumettre à un test d’alcoolémie. En plus de ce test humiliant, comme le prouvent les images filmées par la caméra embarquée de la police, l’agent lui a fait une fouille au corps. Elle a porté plainte contre l’agent qui aurait eu les mains un peu trop baladeuses. Mais la ville rejette sa plainte estimant que le policier était parfaitement dans son droit.

 

La police la soumet à un test et elle ne veut pas coopérer

Le 25 juillet 2016, Amanda Houghton a été victime, selon elle, d’une fouille au corps un peu trop insistante de la part d’un agent de la police de Layton, dans l’Utah. Elle était dans tous ses états, à cause de l’accident qui venait de se passer et des médicaments qu’elle devait aller chercher. Mais la police a trouvé son comportement étrange. Alors ils l’ont suspectée d’être sous influence d’alcool ou de drogue, d'ailleurs elle a raté le test sur place, visiblement trop nerveuse. Les tests sanguins prouveront plus tard qu'elle était parfaitement sobre. Comme elle était choquée qu’on puisse penser ça d’elle, elle n’a pas été très coopérative. Un agent l’a alors immobilisée en la tenant par les bras, il l'a mise en état d'arrestation et a commencé une fouille au corps, tout en la maintenant avec des menottes aux poignets.

(Capture KUTV)

La caméra filme lorsqu'il lui touche la poitrine

Une caméra de surveillance filme en permanence depuis le tableau de bord, dans les véhicules de police américains. Grâce à cette « dashcam », on peut assister à la scène et voir ce que lui aurait fait subir l’agent de police. Les images ne montrent pas un cas flagrant de débordement de la part de l’officier. Il place ses mains sur le sternum et palpe doucement sa poitrine, comme c’est de rigueur lors d’une fouille au corps. Comme le précise l’inspecteur Travis Lyman, si aucune femme policière n’est présente sur les lieux, il est tout à fait normal qu’un homme s’occupe de la fouille.

 

Elle criait pour qu'il arrête de la toucher

Mais Amanda n’a pas voulu en rester là. Elle a trainé la ville en justice pour faire changer les choses, concernant les méthodes de ses agents de police. « C’était horrible, je criais pour qu’il arrête de me toucher », raconte-t-elle à Fox 13. « ‘’Amenez quelqu’un ici pour qu’il voit que vous me pelotez’’, je crois que je lui ai dit. Je me sentais violée ». Après avoir visionné les preuves filmées lors de l’arrestation, il a été déterminé que la plainte d’Amanda Houghton n’aurait pas de suites. Rien d'inhabituel n'a été remarqué dans ses images. La police s’engage à communiquer plus clairement en quoi consiste une fouille afin que ce genre d’événement ne se reproduise plus.

 
LES VIDEOS A NE PAS RATER
Nicolas F - le 13 Août 2017
 
0