Pour dénoncer le harcèlement de rue, elle se prend en selfie avec ses harceleurs !


« Hé mademoiselle, t’es charmante ! », « T’aurais pas un petit 06 ? », « Hé miss, t’es sexy ! »… Ces phrases ont l’air tellement familières pour beaucoup de femmes. Nombreuses sont celles qui ont été victimes (au moins une fois dans leur vie) de harcèlement de rue. Marcher seule dans la rue peut paraître anodin, mais aujourd’hui, l’exercice s’avère périlleux. Car à tout moment, on peut se faire agresser à coup de « sale pute », ou « tu me donnes un bisou ? ».

 

Un selfie, un harceleur

Ce phénomène, plusieurs femmes cherchent à le dénoncer. C’est le cas de Noa Jansma, une étudiante de 20 ans originaire des Pays-Bas. « Comme beaucoup de personnes ne savent pas à quelle fréquence et dans quel contexte se déroule le harcèlement de rue, je vais vous montrer mes harceleurs », explique-t-elle à propos de son initiative. Pendant un mois, la jeune femme s’est prise en selfie avec ses harceleurs de rue. Sur ces photos postées sur sa page Instagram, on la voit l’air agacé, tandis que ces hommes posent fièrement à ses côtés.

 

#dearcatcallers contre le harcèlement de rue

Sa page Dear Cat Callers (Chers harceleurs) compte aujourd’hui près de 29 000 abonnés. Elle encourage désormais ses followers, ainsi que toutes les victimes de harcèlement, à dénoncer ce phénomène avec le hashtag #dearcatcallers.

Publié par Marion Ristor le 05 Oct 2017