Si vous cherchez un travail, partez vite au Canada !

Le gouvernement du Canada a annoncé vouloir accueillir 980 000 personnes d’ici fin 2020 afin d’enrichir sa main d’oeuvre et « remplir » un pays désert à certains endroits. Le travailleur francophone prêt à voyager est d’ailleurs le profil le plus recherché par le gouvernement.

>>> À lire aussi : Allergique à l’hiver : elle pourrait mourir à cause du froid… et elle vit au Canada !

La raison d’une telle demande est assez simple : le pays possède un territoire immense en comparaison à sa population (2e plus grand pays au monde, mais 36e le plus peuplé) et une pénurie de main d’oeuvre frappe le pays à la feuille d’érable. La situation ne va pas s’arranger, avec le départ prochain à la retraite de la génération baby-boomer. Le pays souhaite donc accroître sa population pour pallier ces problèmes. Le cas est d’autant plus embêtant que certains restaurants comme McDonald ont été obligés de fermer temporairement pour permettre à leurs employés de prendre des vacances. Selon la gérante du restaurant, il manquait alors 50 personnes pour faire tourner le fast-food de manière optimale.

« L’initiative du siècle »

À terme, le but pour le Canada est même de tripler sa population d’ici à 2100 dans un projet baptisé « l’initiative du siècle« . Il faut dire que le pays a plutôt comme tradition d’être une terre d’accueil depuis sa création en 1867. En 2016, les immigrants représentaient presque 22% de la population. Ce chiffre risque donc de grimper dans les prochains mois.

Si l’aventure vous tente, réjouissez-vous, le gouvernement privilégie plutôt les candidats francophones, que ce soit pour s’installer au Quebec ou ailleurs, dans les autres provinces, anglophones. Seule condition : voir « une incidence positive » sur l’économie du pays, être jeune, de préférence, et promettre de s’installer au Canada. Et les besoins sont divers : à la fois dans les secteurs de l’hôtellerie, de la coiffure, de l’éducation, de la santé, du marketing, de l’artisanat, ou bien des hautes technologies par exemple. Le gouvernement canadien a ainsi mis en place un programme pour faciliter les démarches administratives d’installation, au Quebec et ailleurs.

>>> À lire aussi : À Bali, le gouvernement prend une décision radicale pour se débarrasser des begpackers

En savoir plus sur : - -

Publié par La Rédaction le 03 Déc 2019
0