Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Elle tronçonne les testicules de son mari puis les cuisine : sa fille assiste à la boucherie

Publié par Felix Mouraille le 22 Mai 2022 à 5:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Serbie, une femme est accusée d’avoir poignardé à mort son époux. Après ça, elle lui aurait tronçonné les testicules avant de les mettre à bouillir. Les faits ont eu lieu le 10 mai dernier.

Teresa Peric a été arrêtée la semaine dernière à Zrenjanin (Serbie) après qu’elle ait tué son mari, Srdjan Peric. L’assassinat est survenu le 10 mai. La Serbe a drogué son époux avant de le poignarder. La fille de la quadragénaire a assisté à cette boucherie. D’après le témoignage de l’adolescente, la victime s’est réveillée aux premiers coups de couteau et a tenté de s’enfuir mais en vain, d’après le Daily Star.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Serbie : Une véritable boucherie

L’adolescente s’est précipitée dans la chambre de son frère pour demander de l’aide. Les deux enfants de Teresa Peric ont entendu une tronçonneuse s’allumer. L’adolescente a raconté aux enquêteurs que sa mère lui avait plusieurs fois répété qu’elle allait tuer son mari. Ses paroles se sont malheureusement transformées en actes la semaine dernière.

Les deux enfants découvrent le corps mutilé de leur beau-père. Teresa Peric lui avait coupé les testicules et était en train de les faire bouillir dans une casserole.

Une relation conflictuelle du début à la fin

Leur relation était très conflictuelle, le couple se disputait souvent par jalousie, et à cause de la présumée paresse de Srdjan Peric. Mais les prémices de ce meurtre avaient déjà commencé il y a quelques semaines. Lorsque la femme de 46 ans avait mis le feu au lit de son conjoint pendant qu’il dormait.

Teresa Peric a aussi passé un mois en détention. C’est son épouse qui l’a dénoncé. Selon des voisins, ils se séparaient et se remettaient sans arrêt ensemble. Ils prenaient des médicaments pour des troubles mentaux. Teresa, qui a quatre enfants de quatre pères différents mais aucun avec sa victime, consommait régulièrement des substances illicites, selon un voisin.

0