Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Sexo : Que sait-on exactement de l’éjaculation nocturne ?

Publié par Céline le 08 Mai 2021 à 21:33

Jeudi, dans l’émission « Sans rendez-vous » sur Europe 1, Catherine Blanc a évoqué le thème de l’éjaculation nocturne. Selon cette sexologue et psychanalyste, c’est un problème très récurrent, surtout chez les jeunes hommes, mais qui ne doit en aucun cas les inquiéter pour autant. Faisons le point.

Sexo Que sait-on exactement de l'éjaculation nocturne

Ce jeudi, la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc s’est donc intéressée au problème d’éjaculation nocturne, régulier chez les jeunes. Si généralement il provoque un sentiment de honte, Catherine Blanc stipule qu’il faut au contraire ne pas hésiter à en parler et en aucun cas s’inquiéter.

>>> À lire aussi : Qu’est ce que l’anéjaculation, cette difficulté sexuelle dont souffrent certains hommes ?

Éjaculation nocturne : Est-ce fréquent ?

C’est extrêmement fréquent et tout à fait normal. Cela dépend entièrement de l’âge. En effet, cela concerne notamment les jeunes qui ont leurs premières érections. Ceci étant dit, les adultes peuvent tout à fait avoir cela, surtout lors du sommeil paradoxal ou bien évidemment de rêves érotiques. Ce phénomène existe également chez les dames qui connaissent des lubrifications et des orgasmes pendant la nuit, qui peuvent certaines fois se réveiller.

Il faut savoir que cela n’est pas forcément lié à de l’érotisme. Cela peut également être purement mécanique, avec un relâchement, ou non, de la tension dans les muscles. En bref, cela est tout simplement provoqué par des raisons physiologiques du système nerveux.

>>> À lire aussi : Un lion meurt en donnant son sperme par électro-éjaculations

Est-il nécessaire de s’en inquiéter ?

L’éjaculation nocturne peut faire culpabiliser. Certains hommes ont certaines fois le sentiment que leur corps leur a complètement échappé. Cela renvoie un peu à l’énurésie. De ce fait, une inquiétude quant à la faculté à contenir son corps s’installe. Pour les jeunes souffrants de ce problème, il est important de savoir que c’est quelque chose de tout à fait normal et courant. Ne vous inquiétez en aucun cas, il n’y a aucune maladie derrière tout ça.

Mais lorsque l’on est jeune, on est, certaines fois, un peu inquiet. Sur ce sujet, il est important d’en parler à quelqu’un, un psy ou bien encore un sexologue. Chez certains hommes, cela est associé à une honte liée à l’enfance. Cela peut également occasionner des problèmes d’éjaculation précoce, comme s’ils n’arrivaient jamais à connaître le fonctionnement de leur pénis.

>>> À lire aussi : L’éjaculation doit-elle toujours clore le rapport sexuel ? Cette sexologue donne sa réponse !

Source : Europe 1