Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Sexo : Qu’est-ce que le shibari, aussi appelé bondage japonais ?

Publié par Mia le 11 Déc 2021 à 7:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Bien méconnu du public, cet art sexuel japonnais est bien loin d’avoir livré tous ses mystères. Une technique, un savoir-faire… Découvrons ensemble l’art des cordes ou le bondage japonais, cette pratique intense, artistique et sexuelle appelée le shibari.

art des cordes bondage jaonais sexe shibari

>>> A lire aussi : Connaissez vous ce « nouvel orgasme », l’orgasme cervical ?

En quoi consiste le shibari, l’art des cordes japonais ?

Fascinante, cette pratique, sous genre du BDSM (« bondage, discipline, domination, soumission, sado-masochisme »), est très impressionnante à voir et à vivre. Même si les adeptes des pratiques sexuelles bondage connaissent bien les cordes, il semble cependant que le shibari soit un peu différent de ce que nous pourrions imaginer. Un art de la corde esthétique qui est surtout d’une grande discipline. Le shibari, ou aussi appelé kinbaku, est une forme de bondage qui demande de la précision, de la rigueur et surtout une parfaite manipulation des cordes.

Cet art est né au Japon durant la période médiévale. À l’époque les soldats japonais utilisaient des cordes pour punir les captifs. Un trait historique qui a été repris pour cette pratique. La corde ne remplit plus le rôle de prison, mais d’une soumission contrôlée et complètement volontaire. Ainsi, dans le shibari, on ligote une personne dans un but esthétique et pour le plaisir du ligoté et de celui qui attache. Comme dans d’autres pratiques BDSM, cette pratique peut (ou non) s’accompagner de fessées, d’un billonnage, de restrictions visuelles. Il est également possible d’avoir recours à divers autres objets sensationnels tels que des sextoys, des pinces tétons, de la cire chaude et des glaçons. Le but est de faire naître une extase par les sens.

Comment pratique-t-on ce type de bondage ?

art des cordes bondage jaonais sexe shibari

Le shibari se pratique de façon encadrée. Normalement, c’est comme toutes les autres pratiques de BDSM : il s’agit de respect mutuel et de faire les choses de façon responsable. Le caractère érotique de l’art des cordes japonais apparait au XXème siècle. À cette époque, comme aujourd’hui, cet art prône l’acceptation et le plaisir commun. Il vise à voir la beauté dans l’extase que procure cet art. De ce fait, la lenteur des mouvements et des actes est une caractéristique propre du shibari : on prend le temps de tout ressentir. De plus, ceci permet de bien faire attention à la personne attachée : Est-ce qu’elle a mal ? Est-ce qu’elle se sent à l’aise ?

Ce bondage japonais ne requiert qu’un seul accessoire : une ou plusieurs cordes. Évidemment, on n’utilise pas n’importe quelle corde. Il faut une corde spéciale que vous pouvez trouver en sex shop (surtout pas en magasin de bricolage). En général, elles mesurent 8 m de long. Pour savoir comment pratiquer cet art japonais, vous devez également vous renseigner au maximum. Il existe de nombreux tutoriels sur internet pour vous apprendre les bases.

Sinon, des cours de shibari sont régulièrement donnés dans les grandes villes (n’hésitez surtout pas) ! Les professeurs vous apprendront donc à attacher, vous faire attacher, à utiliser les cordes, mais aussi à connaitre votre corps et celui de l’autre. Cet art requiert une bonne maîtrise de l’anatomie. Ceux-ci vous donneront également diverses règles de sécurité à respecter et vous mettront sur la bonne voie pour mettre en place vos propres langages codés qui seront utilisés durant l’acte.

>>> A lire aussi : Vous aimez la levrette ? Pourquoi vous devriez la pratiquer avec modération !

Le shibari : Entre sexe et méditation ?

Le principe même du shibari, le bondage japonais, réside dans l’exaltation des sens. En effet, cette pratique est d’ailleurs souvent reliée à la méditation. Le shibari participe à un lâcher prise pour tous les participants de la séance. Il favorise la confiance en soi, en son corps et en l’autre. C’est normal, il faut avoir une grande confiance pour se faire attacher. Dans cet art sexuel, la communication entre les partenaires est la clé du bon déroulé du shibari. Il ne faut donc pas avoir peur de partager avec l’autre ses peurs, ses envies et donc il est également primordial de se connaitre soi-même pour faire cette expérience.

art des cordes bondage jaonais sexe shibari

Au-delà même de l’acte sexuel, le shibari nous plonge dans une profonde méditation et une contemplation interne. Cet art demande au corps d’être détendu, attentif et à l’écoute de tous les sens. D’autant que les cordes permettent aussi d’avoir un grand plaisir rien que par leurs pressions sur certaines zones. Rappelons que les points de pression sur le corps sont utilisées en médecine traditionnelle pour soulager le corps et l’esprit.

>>> A lire aussi : Le pont : Cette position sexuelle qui permettrait d’atteindre l’orgasme simultané

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0