« Des jeunes intubés en urgence et des personnes âgées balayées en quelques heures » : un médecin raconte ce qu’on ne voit pas !

La crise liée au coronavirus n’en finit pas d’évoluer. Avec l’annonce, ce lundi, d’un confinement de la part du chef de l’Etat, une certaine crainte envahie encore un peu plus les Français. Jean Rottner, médecin urgentiste, se livre sur le quotidien dans les hôpitaux, et son témoignage fait parfois froid dans le dos !

>> À lire aussi : Confinement : Face au coronavirus, que risque-t-on si on ne respecte pas les mesures imposées par le gouvernement ?

« Les Français ne mesurent pas encore ce que cette crise sanitaire veut dire »

En France, la situation autour du coronavirus s’aggrave ! Dès que les citoyens le peuvent, ces derniers doivent faire du télétravail. Dans le Haut-Rhin, les cas confirmés de coronavirus sont parmi les plus importants. Selon Jean Rottner, médecin urgentiste dans le territoire, « les Français ne mesurent pas encore ce que cette crise sanitaire veut dire » . Ce dernier s’est livré au Figaro sur le quotidien dans l’hôpital de Mulhouse. Ce lundi soir, BFMTV annonçait que les personnes de plus de 75 ans qui auront très peu de chances de s’en sortir n’auront pas d’aide respiratoire. Pendant son entretien avec Le Figaro, le médecin avait exprimé son désir de ne jamais en arriver là, à condition que les Français prennent conscience des enjeux de la crise.

>> À lire aussi : « Nous sommes en guerre » : Emmanuel Macron très grave face au Coronavirus

Des jeunes intubés, des personnes âgées mortes en quelques heures !

Mais le médecin ne s’est pas contenté d’évoquer ses craintes. Alors qu’il se confie, ce dernier annonce que le quotidien au sein de l’hôpital est lourd à porter. Mulhouse, qui est très rapidement au stade 3, avait enregistré un foyer de contamination de 2 000 personnes « suite à un rassemblement d’une église évangélique » , comme le rappelle Le Figaro. « C’est terrible. Des jeunes qu’il faut intuber de toute urgence, des personnes âgées balayées en quelques heures, des équipes médicales qui arrivent à saturation complète après 15 jours de mobilisation, des gens en pleurs, des plans nationaux, la peur pour soi et pour ses proches » avoue alors le médecin, qui ajoute : « Quand on est dedans, les choses sont extrêmement compliquées » .

>> À lire aussi : Coronavirus : « les factures d’eau, de gaz, d’électricité ainsi que les loyers seront suspendus ». Mais pour qui ?

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Jessy le 17 Mar 2020
0