Emmanuel Macron mis en cause dans une grave affaire…

Depuis plusieurs mois Emmanuel Macron est mis en cause dans une grave affaire de corruption. Celle-ci devrait d’ailleurs être confiée au Parquet national financier et inquiéter fortement le Président de la République.

>>> À lire aussi : découvrez des photos de Brigitte Macron plus jeune !

Emmanuel Macron au cœur d’une importante affaire de corruption ?

En janvier dernier, Olivier Marleix, député Les Républicains (LR), s’attaquait au Président de la République en le signalant à la justice. A l’époque de la commission d’enquête sur Alstom, Emmanuel Macron était alors ministre de l’Économie de François Hollande. Il lui reprochait d’avoir « formellement donné l’autorisation » de la vente d’Alstom énergie, comme l’a rappelé le journal Marianne. Or, ce n’est pas tout, il aurait également « autorisé » la vente de plusieurs autres biens français : Alcatel-Lucent et Technip, entre autres.

C’est pourquoi Olivier Marleix parle de « pacte de corruption » car, ces cessions d’actifs n’ont pas été réalisées dans le cadre du bien collectif. D’après lui, le chef de l’Etat avait toutes les raisons de bénéficier de ces ventes à titre personnel. Il a affirmé par la suite qu’il aurait profité d’un « montant de dons records pour sa campagne présidentielle ». Comme il a assuré dans sa lettre au parquet, ceux-ci proviendraient « de personnes qui auraient été intéressées aux ventes précitées ».

Le président de la République en mauvaise posture

Le Président de la République mis en cause dans un pacte de corruption

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron : ce fantôme du passé qui refait surface aujourd’hui…

Un ancien ministre attaque Emmanuel Macron

Arnaud Montebourg, semble lui aussi, partager l’avis d’Olivier Marleix. « Pour l’ancien ministre, la chose est entendue »a écrit l’hebdomadaire Marianne. Il rappelle également que : « selon le candidat malheureux à la primaire socialiste, le rachat d’Alstom aurait été « facilité » par les « boites de lobbying, de communication », les « banques d’affaires et autres cabinets d’avocats chargés de vendre l’opération aux Français et aux médias ».

Ces millions d’euros auraient d’ailleurs été partiellement retrouvés dans les dons versés au parti d’Emmanuel Macron. Le journal affirme enfin que cela est bien le cas pour Alstom.

L’enquête a été confiée au Parquet national financier (PNF), le 18 juillet 2019.

> « Tu vas les bouffer, tu es plus fort qu’eux ! » : les troublantes confessions d’Emmanuel Macron à Alexandre Benalla

En savoir plus sur :

Publié par Leslie le 23 Juil 2019
 
0