Dans cette tribu, les hommes sont gavés au lait et au sang pour devenir obèses et respectés


Les critères de beauté diffèrent d’un pays à l’autre, d’une région du monde à un autre. Mais la mondialisation et la facilité de communiquer a quelque peu lissée et uniformisée certains critères. Seules quelques tribus encore isolées conservent leur vision des choses intactes. C’est comme ça, que dans cette tribu éthiopienne, l’obésité est perçue comme un signe de puissance, alors que dans le reste du monde nous nous battons tous contre les kilos.

 

Ils sont enfermés pendant six mois et gavés

Chaque année, six mois avant le nouvel an Ka’el, commence une période d’engraissement pour les hommes célibataires de la tribu Bodi, dans le sud-ouest de l’Éthiopie. Après la cérémonie, qui consiste à boire le plus de matières caloriques et protéinées possibles, ils sont confinés dans des huttes pendant six mois. Gavés et enfermés dans les huttes, ils sont également interdits d’avoir des relations sexuelles.

Les hommes doivent boire du sang et du lait pour prendre du poids.

Les hommes ont grossi pendant six mois.

Ils boivent tous les jours du sang et du lait

Chaque matin, les femmes de la tribu viennent nourrir ces hommes. Elles leur apportent un mélange très énergique, une boisson à base de lait et de sang de vache. Comme les vaches sont sacrées, elles ne tuent pas les animaux. Un petit trou est percé dans une veine et la blessure est ensuite cautérisée pour la refermer.

Le sang des vaches est directement tiré de la bête vivante, en lui perçant une veine.

Une fois devenus gros, ils deviennent des héros

À la fin des six mois d’isolement et de gavage, une cérémonie est organisée. Les hommes sont nus et roulés dans la cendre, avant d’être jugés. Il n’y a pas de gagnant, ni de prix à gagner. L’honneur et la fierté des hommes est en jeu. Car pour les Bodi, plus l’homme est gros plus il est puissant et ressemble à un héros.

Les hommes sont recouverts de cendre avant la cérémonie.

Les hommes gros sont admirés par les femmes et les enfants.

Publié par Nicolas F le 09 Avr 2017