Coronavirus : les fumeurs moins touchés par l’épidémie ?

Cela peut paraître paradoxal, mais visiblement, les fumeurs seraient moins touchés par l’épidémie de coronavirus. En effet, plusieurs études le prouvent et laissent à penser que la nicotine aurait un effet plus ou moins protecteur. Néanmoins, les scientifiques restent très prudents et attendent de pouvoir valider certaines théories.

>> À lire aussi : Coronavirus : drame pour deux éboueurs de la Ville de Paris

Coronavirus : les fumeurs immunisés ?

Ça peut paraître complètement hallucinant et pourtant, les fumeurs seraient moins touchés par l’épidémie de coronavirus. En tous les cas, c’est ce qui ressort de différentes études américaines et chinoises.

« On a quelque-chose de très particulier avec le tabac. On a constaté que l’immense majorité des cas graves ne sont pas des fumeurs, comme si (…) le tabac protégeait contre ce virus, via la nicotine », explique directeur du comité scientifique contre le Covid-19 Jean-François Delfraissy.

Un résultat assez surprenant dans la mesure où « fumer altère les défenses immunitaires et les capacités pulmonaires, et d’autre part, les fumeurs portent régulièrement leurs doigts potentiellement porteurs de virus à la bouche, porte d’entrée fréquente du virus. »

>> À lire aussi : Des livreurs de repas par centaine dans le métro de Milan : la vidéo qui fait scandale !

Des résultats surprenants

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, les scientifiques du monde entier accumulent un certain nombre de données. Et justement, concernant les fumeurs, ils se sont aperçus que sur 7000 personnes contaminées, seulement 1,3 % sont des fumeurs. Soit, 10 fois moins que le taux de fumeurs de cigarette en 2018 aux États-Unis. De même, en Chine, les fumeurs atteints ne dépassent pas le seuil des 12,6 % ce qui est cinq fois moins élevé que les résultats attendus.

Mais évidemment, quels que soient les résultats de ces études, un pneumologue précise tout de suite que « le tabac ne sera pas une solution contre le Covid-19, ce serait traiter sa pneumonie à la kalachnikov. La cigarette il faut toujours arrêter, fumer ne sera jamais positif ».

>> À lire aussi : Cette vidéo choc nous montre comment le coronavirus se propage dans un supermarché… glaçant !

Le point sur la nicotine

Ce qui intéresse particulièrement les chercheurs dans l’épidémie de coronavirus, c’est le récepteur ACE2. En effet, ce serait par cette porte d’entrée que le virus viendrait contaminer l’organisme. Or, pour les fumeurs, il semblerait que la nicotine joue un facteur protecteur dans ce cas précis. « On sait que la nicotine joue un rôle sur la régulation de ce système. Il y a quelque chose, mais on ne sait pas quoi. »

Évidemment, les recherches n’en sont qu’au début et toute la communauté scientifique s’accorde à dire qu’il ne sert à rien de se jeter sur des substances nicotiniques sur la base de cette simple théorie.« Il n’y a aucun début d’argument pour commencer à prendre de la nicotine. »

En savoir plus sur : -

Publié par Claire le 17 Avr 2020
0