Chevaux mutilés : une première victime dans l’Ain, un autre cheval “lacéré” au cutter …. Les horreurs continuent !

En ce moment, les chevaux sont victimes d’une haine inexplicable. Un phénomène pour le moins mystérieux qui s’accélère de plus en plus. En Bourgogne, en Bretagne ou encore dans le département de l’Ain, où une première victime a été recensée. Une cruauté redondante, qui n’est pas prête de s’arrêter.

PHOTO FRANCOIS DESTOC / LE TELEGRAMME QUIMPERLE (29)

>> À lire aussi : Mystère: Des dizaines de chevaux retrouvés mort et mutilés en France!

Chevaux mutilés : un premier décès dans l’Ain !

Dans l’Ain, un cheval a été retrouvé sans vie après une mutilation. Un nouveau cas dans la nuit de mardi à mercredi. “Une jument (bretonne de trait) était victime de mutilations graves (appareil génital entaillé, oreille coupée) et tuée, dans un pré jouxtant des habitations” a expliqué Stéphane Kellenberger dans un communiqué de presse destiné aux médias. Un fait qui inquiète de plus en plus les propriétaires de chevaux. Des chevaux présents à côté n’ont, quant à eux, pas été victimes de mutilations. D’après le parquet, cette exécution “semble s’inscrire dans la continuité d’infractions semblables, commises depuis plusieurs mois, sur le territoire national” .

>> À lire aussi : Des chevaux avec des barbes ? Ça existe, preuve en images !

Des mutilations horribles !

En Loire-Atlantique, un cheval a été également victime de mutilations au cutter. La semaine d’avant, la propriétaire avait déjà remarqué des traces sur le flanc, comme le rapporte Sud Ouest. “On s’est dit que c’était sûrement une bagarre entre les chevaux” a expliqué la propriétaire. Mais la violence sur les animaux ne s’est pas arrêtée là. Quelques jours plus tard, la propriétaire surprend deux individus sortant du pré : “J’ai vu deux lampes torches au loin” . Dans l’Ain, la première jument qui a succombé à l’horreur des individus, qui lui ont sectionné la queue et la vulve. Des actes de cruauté qui perdurent, et qui ne s’arrêteront que lorsque les auteurs seront arrêtés…

>> À lire aussi : Covid-19: Didier Raoult fait l’objet d’une plainte auprès de l’Ordre des médecins

 

Publié par Jessy le 04 Sep 2020
0