Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Guerre en Ukraine : l'offensive Russe qui secoue l'Europe

Guerre en Ukraine : le jour où Poutine a fait basculer l’Europe

Le 24 février 2022, le président russe, Vladimir Poutine, lance une campagne militaire et donne l’ordre à ses soldats d’envahir l’Ukraine. Une décision choc, que l’ancien agent du KGB a prise seul sans se concerter avec ses voisins Européens. Mais alors quel est l’objectif de ce conflit ? Si le président de la Russie refuse que Kiev, la capitale ukrainienne, rejoigne l’Otan (alliance de pays d’Europe et d’Amérique du Nord), c’est surtout l’indépendance de l’Ukraine, depuis 1991, qui froisse le dirigeant.

Si l’origine du conflit remonte à plusieurs accumulations d’événements graves entre les deux pays, c’est surtout dû au fait que l’Ukraine est en proie depuis des années à une division de ses habitants en deux factions. À l’est de l’Ukraine, il y a le joug russe, les habitants, qui sont russophones et qui entretiennent un lien très fort avec le Kremlin de Moscou. Tandis qu’à l’ouest, les citoyens, des ukrainophones soutiennent des politiciens pro-Occident. Un pays donc, fracturé en deux et qui incite Vladimir Poutine à vouloir faire de l’Ukraine, une réunification russe.

Le Tribunal du Net vous fait un résumé des moments phares depuis le début de la Guerre en Ukraine.

JOUR 1 (25 février 2022) – Vladimir Poutine déclare la guerre à l’Ukraine en lançant une opération militaire d’envergure sur le territoire ukrainien. De nombreuses explosions ont lieu dans plusieurs grandes villes d’Ukraine, la capitale de Kiev notamment. Alors que le président Volodymyr Zelensky autorise les soldats ukrainiens à prendre les armes, des milliers d’Ukrainiens tentent de fuir le pays et s’amassent aux frontières. L’Union européenne se réunit en visioconférence le soir même, et met en œuvre plusieurs sanctions financières à l’encontre de la Russie.

JOUR 2 (26 février 2022) Destruction de l’Antonov An-225 (le plus gros avion du monde) par l’aviation russe. Il se trouvait en réparation sur l’aéroport Antonov à Hostomel. La ville ukrainienne de Konotop est encerclée par les troupes russes et se voit assiéger. Le ministre de la défense demande aux civils de fabriquer des cocktails Molotov pour défendre Kiev. De leur côté les forces ukrainiennes ripostent et frappent la base aérienne russe de Millerovo, en Russie. Bilan de ces deux premières journées pour les Russes : 2 800 soldats tués.

JOUR 3 (27 février 2022) – Poutine annonce à la télévision russe mettre en place les « forces de dissuasion (nucléaire) de l’armée russe en régime spécial d’alerte au combat. »  Si l’UE approuve le financement d’envoi d’armes à l’Ukraine, les premières sanctions tombent. Plusieurs banques russes du système bancaire Swift sont déconnectées, les Européens approuvent également le gel des avoirs de la Banque centrale russe hors de Russie. Les médias Russia Today et Sputnik ne sont plus diffusés au sein de l’UE. Le président Zelensky échappe à une première tentative d’assassinat.

JOUR 4 (28 février 2022) – Le président ukrainien signe officiellement une demande d’adhésion à l’Union Européenne, afin d’assurer la protection de son pays. Dans les combats, plus de 70 soldats ukrainiens sont tués dans le bombardement d’une base militaire de la ville d’Okhtyrka. L’Onu de son côté compte 102 civils tués depuis le début de l’invasion russe, dont 7 enfants, ainsi que 304 blessés.

JOUR 5 (1er mars 2022) – Volodymyr Zelensky s’exprime devant le Parlement européen en visioconférence. Si les voix pour sont élevées, le résultat n’est pas unanime. Des photos satellites montrent la progression d’un convoi militaire russe long d’une soixantaine de kilomètres qui arrive sur Kiev. Une frappe russe touche la tour de télévision de Kiev faisant cinq morts civils.

JOUR 6 (2 mars 2022) – La centrale nucléaire de Zaporijjia est tombée aux mains des Russes. Tchernobyl est détenue par les Russes depuis le 24 février. Andreï Soukhovetski, général russe haut placé, a été abattu par un tireur d’élite ukrainien.

JOUR 7 (3 mars 2022) – 33 personnes meurent dans une frappe russe qui a touché deux écoles et des habitations dans la ville de Tchernihiv, au nord-est de Kiev. La population continue d’évacuer les femmes, les enfants et les personnes âgées dans des trains vers l’ouest du pays. Le président Zelensky aurait échappé à trois tentatives d’assassinat par des troupes tchétchènes depuis le début du conflit. En Russie, de nombreuses manifestations ont lieu dans les grandes villes.

JOUR 8 (4 mars 2022) – Un incendie se déclare dans la plus grande centrale atomique d’Europe, située à Zaporijia dans le centre de l’Ukraine. Des frappes de l’armée russe en sont à l’origine.

JOUR 9 (5 mars 2022) – Des bombardements russes frapperaient des écoles et des hôpitaux. Si les Russes reprennent l’offensive contre le port de Marioupol, Poutine menace les pays qui voudraient établir une zone d’exclusion aérienne en Ukraine.

JOUR 10 (6 mars 2022) – Le maire de Marioupol affirme que la ville est tombée aux mains des Russes : « la ville de Marioupol n’existe plus. »

JOUR 11 (7 mars 2022) – Un deuxième général russe, Vitali Guerassimov, a été tué près de Kharkiv avec plusieurs autres hauts responsables russes. 

JOUR 12 (8 mars 2022) – Le chef d’État chinois, Xi Jinping, apporte son soutien à l’action de la France et de l’Allemagne pour aboutir à un cessez-le-feu en Ukraine ainsi qu’à la garantie d’un accès à l’aide humanitaire pour les populations. Les États-Unis et le Royaume-Uni décident de sanctionner Moscou en imposant un embargo sur les importations de pétrole et de gaz russes. L’UE ajoute des noms à sa « liste noire ».

JOUR 13 (9 mars 2022) – L’OTAN refuse d’instaurer une zone d’exclusion aérienne en Ukraine par peur de déclencher une guerre totale. Les Russes bombardent un hôpital pédiatrique à Marioupol faisant au moins trois morts dont une fillette, et 17 blessés.

JOUR 14 (10 mars 2022) – Le ministre russe et le ministre ukrainien des Affaires étrangères se rencontrent en Turquie, pour essayer de parvenir à un cessez-le-feu, mais le ministre ukrainien Dmytro Kouleba indique qu’il doute qu’il puisse trouver un accord avec le ministre russe Sergueï Lavrov.

JOUR 15 (11 mars 2022) – L’UE refuse une adhésion rapide de l’Ukraine. Bilan depuis le début du conflit : 2,5 millions de réfugiés, selon les chiffres de l’ONU et la ville de Marioupol a établi un bilan provisoire de 1 207 morts parmi sa population civile.

JOUR 16 (12 mars 2022) – Le président Zelensky annonce qu’environ 1 300 soldats ukrainiens sont morts depuis le début de l’invasion russe. Dimitri Rogozine, directeur de Roscosmos (agence spatiale russe) déclare que la Station spatiale internationale (ISS) pourrait chuter vers la surface terrestre.

JOUR 17 (13 mars 2022) – Une base militaire dans l’ouest de l’Ukraine, à Yavoriv, est prise pour cible par l’armée russe. Bilan : au moins 35 personnes sont mortes et plus de 130 blessés. Le journaliste américain Brent Renaud est tué par balles à Irpin.

JOUR 18 (14 mars 2022) – Une frappe ukrainienne frappe Donetsk, ville contrôlée par les forces pro-russes faisant au moins 23 morts parmi des civils dont tous les passagers d’un bus. Les Russes ripostent et une frappe russe fait neuf morts et neuf blessés sur une tour de télévision près de la ville de Rivne. Deux journalistes, Pierre Zakrzewski, un cameraman franco-irlandais de Fox News, et Oleksandra Kouvchynova, une Ukrainienne qui l’accompagnait, sont tués à Horenka, au nord-ouest de Kiev.

JOUR 19 (15 mars 2022) – À Kiev, un couvre-feu de 36 heures est instauré le soir du 15 mars : la circulation est interdite dans la ville de 20 h jusqu’à 7 h. 

JOUR 20 (16 mars 2022) – Selon l’état-major ukrainien, la Russie a perdu près de 40% de ses unités envoyées en Ukraine. Le président Zelensky a reçu une ovation lors de sa visioconférence avec le Congrès des États-Unis. Il a notamment comparé les événements d’aujourd’hui aux attentats du 11-Septembre 2001. Dix personnes qui faisaient la queue pour acheter du pain ont été tuées par des tirs russes dans le nord de l’Ukraine ainsi que cinq autres personnes dont trois enfants suite à l’explosion d’un immeuble. D’autres qui tentaient de fuir Marioupol sont également morts. Le théâtre qui abritait de nombreux civils à notamment été frappé par des missiles russes. Tandis que la Russie est écartée du Comité des ministres du Conseil de l’Europe, Joe Biden qualifie Vladimir Poutine de « criminel de guerre« . Ce dernier annonce également apporter une aide financière de 800 millions de dollars à l’Ukraine.

JOUR 21 (17 mars 2022) – La région de Kharkiv est la cible de nouveaux bombardements. Une école et un centre culturel ont notamment été bombardés par une frappe aérienne russe. Bilan :  au moins 27 morts et 25 blessés. Washington se prononce et qualifie de « crimes de guerre » les attaques russes contre des civils en Ukraine. Le président Zelensky exhorte l’Allemagne à abattre le nouveau « Mur » érigé en Europe lors d’une visioconférence.

JOUR 22 (18 mars 2022) – Des missiles russes ont frappé la zone de l’aéroport de Lviv, détruisant une usine de réparation d’avions. Une caserne militaire de l’armée ukrainienne a été détruite par des roquettes à Mykolaïv. Bilan : mort d’une dizaine de soldats ukrainiens. Mort du général Andreï Mordvitchev, il s’agit du cinquième officier haut rang russe tué depuis le début de l’invasion.

JOUR 23 (19 mars 2022) – La Russie affirme avoir utilisé des missiles hypersoniques afin de détruire la veille un entrepôt souterrain d’armement situé à Deliatyn, dans l’Ouest de l’Ukraine. À Marioupol, une usine sidérurgique et métallurgique est fortement touchée, causant d’énormes pertes économiques pour l’Ukraine.

JOUR 24 (20 mars 2022) – La Russie affirme avoir de nouveau utilisé des missiles hypersoniques, cette fois-ci pour toucher un important dépôt de carburant situé dans la région de Mykolaïv. Andreï Pali, un capitaine de vaisseau russe est tué durant le siège de Marioupol. Il est le premier officier de marine russe à se faire tuer.

JOUR 25 (21 mars 2022) – Un centre commercial, situé dans le nord-ouest de Kiev, a été bombardé. Bilan : huit morts. La vice-première ministre ukrainienne annonce l’ouverture de huit nouveaux couloirs humanitaires, situées dans les régions de Donetsk, Lougansk et Kiev. Toujours à Kiev, le maire de la ville, annonce un nouveau couvre-feu de 35 heures du lundi 21, 20 heures, au mercredi 23, 7 heures du matin.

JOUR 26 (22 mars 2022) – Le président américain Joe Biden annonce que la Russie cherche à utiliser des armes chimiques et biologiques pour frapper l’Ukraine. Les Ukrainiens ont réussi à reprendre la ville de Makariv, à l’ouest de Kiev où ils réaffirment le contrôle d’une autoroute. Les Russes ne peuvent plus avancer.

JOUR 27 (23 mars 2022) – Le groupe français, Renault, a annoncé la suspension des activités de son usine à Moscou. Une journaliste russe, Oksana Baulina, a été tuée dans un bombardement sur Kiev. Près de 100 000 personnes sont piégées dans les ruines de Marioupol.

JOUR 28 (24 mars 2022) – L’Otan a déclaré son intention de fournir à l’Ukraine des équipements de protection contre les menaces chimiques, biologiques et nucléaires. Nouveaux bombardements dans l’est de l’Ukraine, cinq personnes sont mortes, dont deux enfants près de Louhansk. A Kharkiv, au moins six civils ont été tués et 15 autres blessés. Londres annonce de nouvelles sanctions visant 59 personnalités et entreprises russes et six entités biélorusses.

JOUR 29 (25 mars 2022) – La France, la Turquie et la Grèce vont mener « une opération humanitaire » d’évacuation « dans les tout prochains jours » de Marioupol, dans le sud de l’Ukraine. Les troupes russes veulent dorénavant se concentrer sur la « libération » de l’est de l’UkraineLe centre de commandement des forces aériennes ukrainiennes, à Vinnytsia, a été frappé vendredi par des missiles russes. Enfin, le président américain, Joe Biden, s’est rendu en Pologne pour s’entretenir avec  le président polonais, Andrzej Duda.

JOUR 30 (26 mars 2022) – Le Canada et l’Union Européenne ont annoncé le lancement d’une collecte internationale de fonds en faveur des réfugiés ukrainiens. Lors de sa visite en Pologne, Joe Biden a qualifié Vladimir Poutine de « boucher » avec des réfugiés ukrainiens. « Pour l’amour de Dieu, cet homme ne doit pas rester au pouvoir », a-t-il poursuivi. Dans l’ouest de l’Ukraine, la ville de Lviv a subi deux frappes russes dans l’après-midi. Bilan : Au moins cinq blessés.

JOUR 31 (27 mars 2022) – Des délégations russe et ukrainienne auront lieu en Turquie de lundi à mercredi pour des négociations entre les deux nations. Le chef de la diplomatie ukrainienne a appelé à boycotter les supermarchés Auchan, qui ont choisi de maintenir leur activité en Russie. Le pape François s’est exprimé sur le conflit actuel. Il dénonce « le martyre » et « l’agression » de l’Ukraine par la Russie et évoque « un acte barbare et sacrilège » contre une « Ukraine martyrisée ».

JOUR 32 (28 mars 2022) – La ville d’Irpin, à Kiev, a été « libérée », a affirmé le gouvernement ukrainien. Les sanctions contre les pays étrangers commencent à tomber en Russie, annonce le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov« Un projet de décret présidentiel est en préparation pour introduire des mesures de représailles, concernant les visas, en lien avec les actions inamicales de plusieurs gouvernements étrangers« . Moscou dénonce les propos de Joe Biden, qu’elle juge « alarmants ».

JOUR 33 (29 mars 2022) – Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, a évoqué des signaux « positifs » lors des pourparlers avec la Russie, en Turquie. La Russie a promis de réduire « radicalement » son activité militaire en Ukraine, notamment à Kiev, la capitale. Emmanuel Macron a une nouvelle fois échangé avec le président russe Vladimir Poutine, dans l’après-midi.

JOUR 34 (30 mars 2022) –  Malgré les promesses russes, la ville de Tchernihiv a été bombardée toute la nuit. À Marioupol, un bâtiment de la Croix-Rouge a également été détruit. Selon la mairie, les forces russes auraient procédé à l’évacuation forcée d’une maternité, emmenant « plus de 70 personnes, des femmes et du personnel médical ». Joe Biden s’est entretenu avec Volodymyr Zelensky par téléphone, il lui a promis 500 millions de dollars d’aide budgétaire directe. Michelle Bachelet, haute commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU, a annoncé « des crimes de guerre » commis en Ukraine.

JOUR 35 (31 mars 2022) – Le gouvernement ukrainien a envoyé quarante-cinq bus pour évacuer des civils depuis le port de Marioupol. Vladimir Poutine a de son côté, menacé les acheteurs de gaz russe de pays « inamicaux » de stopper leur approvisionnement s’ils ne paient pas leur facture en rouble (monnaie russe). La Russie interdit également l’entrée sur son territoire des dirigeants européens et des eurodéputés. Dans le nord de l’Ukraine, une personne a été tuée et quatre blessés dans des tirs sur un convoi de cinq bus qui amenait des volontaires vers la ville de Tchernihiv. Les forces russes commencent à évacuer le site nucléaire de Tchernobyl, a annoncé l’agence nucléaire ukrainienne. Jeremy Fleming, le chef de l’agence de renseignement britannique, a déclaré que Vladimir Poutine avait surestimé la capacité de son armée à remporter une victoire rapide : « Nous avons vu des soldats russes – à court d’armes et le moral en berne – refuser d’exécuter les ordres, saboter leur propre équipement et même abattre accidentellement leur propre avion ».

JOUR 36 (01 avril 2022) – La Russie accuse l’Ukraine d’avoir mené une frappe par hélicoptères sur un dépôt de carburant dans la région de Belgorod, située à une quarantaine de kilomètres de la frontière ukrainienne. Selon les autorités ukrainiennes, les soldats russes ont quitté la centrale de Tchernobyl parce qu’ils se sont exposés aux radiations notamment en creusant des tranchées en zone contaminée. Plus de 3 000 personnes ont fui la région de Marioupol en bus et en voitures.

JOUR 37 (02 avril 2022) – Les Ukrainiens ont repris le contrôle de la totalité de la région de Kiev après le retrait des forces russes. Près de 300 personnes ont dû être enterrées « dans des fosses communes » à Boutcha, ville au nord-ouest de Kiev. Un photographe et documentaliste ukrainien, Maks Levine, a été retrouvé mort près de Kiev.

JOUR 38 (03 avril 2022) – « Irpin, Boutcha, Gostomel et toute la région de Kiev ont été libérées de l’envahisseur », affirme la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Maliar. Washington, Paris, Berlin et Londres dénoncent les « atrocités » des crimes perpétrés à Boutcha. Le ministère ukrainien de l’Intérieur annonce que 500 000 personnes étaient retournées en Ukraine.

JOUR 39 (04 avril 2022) – Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a évoqué lundi un « génocide » en Ukraine après le massacre de civils à Boutcha, près de Kiev. « Nous allons faire tout notre possible pour que ceux qui ont perpétré ces crimes de guerre ne restent pas impunis et puissent comparaître devant les tribunaux, dans ce cas précis devant la Cour pénale internationale, pour répondre de ces cas présumés de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre et, pourquoi ne pas le dire également, de génocide », a-t-il déclaré lors d’un forum économique.

JOUR 40 (05 avril 2022) – Le New York Times publie une enquête qui révèle que les force Russes sont bien à l’origine du meurtre de nombreux civils à Boutcha, dans la région de Kiev. C’est grâce à l’imagerie spatiale Maxar, qu’ils ont pu analyser des photos satellites. Le Parquet national antiterroriste (PNAT) français, annonce l’ouverture de trois nouvelles enquêtes pour « crimes de guerre ». Volodymyr Zelensky s’est exprimé devant le Conseil de Sécurité de l’ONU, il dénonce les actes de Boutcha : « Les Russes y ont commis des exécutions sommaires, tiré sur des femmes, torturé, tout ça par plaisir », il décrit le paysage horrifique : « des civils torturés et tués à bout portant dans les rues ». Certains « ont eu la langue arrachée », « des parents ont vu leurs enfants mourir, des parents ont été tués devant leurs enfants ». Il déclare enfin : « Les massacres de masse sont devenus la signature des Russes ».

JOUR 41 (06 avril 2022) – Dans le Donbass, dans l’est de l’Ukraine, dix immeubles, un centre commercial et des garages avoisinants ont été touchés, ce qui a provoqué un important incendie. À Vougledar, deux civils ont été tués et cinq blessés dans le bombardement d’un centre de distribution d’aide. Cinq dépôts de carburant qui approvisionnaient les forces ukrainiennes dans les régions de Kharkiv, Mykolaïv, le Donbass et près de Dnipro ont été détruits dans la nuit par des missiles. Vladimir Poutine dénonce une provocation grossière et cynique en ce qui concerne Boutcha. Washington annonce de nouvelles sanctions « dévastatrices » pour tous les nouveaux investissements en Russie. La Grande-Bretagne annonce de son côté le gel des actifs de la principale banque russe, Sberbank. Elle compte arrêter les importations de charbon russeDmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine mentionne l’importance d’une rencontre au plus haut niveau entre Volodymyr Zelensky et Vladimir Poutine.

JOUR 42 (07 avril 2022) – L’Ukraine annonce l’ouverture de dix couloirs humanitaires afin d’évacuer les civils à Marioupol, Donetsk et Lougansk. L’assemblée générale de l’ONU suspend la Russie de son siège au Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian convoque l’ambassadeur de Russie, en France, suite à ses propos sur le massacre de Boutcha, jugés « indécents ».

JOUR 43 (08 avril 2022) – La Russie continue de frapper fort avec une attaque aux tirs de roquettes sur la gare de Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine. Bilan : au moins 50 personnes, dont cinq enfants, ont été tuées. « Sans la force et le courage de nous affronter sur le champ de bataille, ils annihilent cyniquement la population civile. C’est un mal qui n’a pas de limite. Et s’il n’est pas puni, il ne s’arrêtera jamais », a réagi le président ukrainien Volodymyr Zelensky. De son côté, le ministre français des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a évoqué un « crime contre l’humanité ». Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a indiqué que l’opération militaire en cours depuis le 24 février pourrait s’achever « dans les prochains jours, dans un avenir prévisible. »

JOUR 44 (09 avril 2022) – Moscou a démenti être responsable de la frappe sur la gare de Kramatorsk, affirmant ne pas disposer du type de missile qui aurait été utilisé, avant de dénoncer une « provocation » ukrainienne. La campagne Stand Up for Ukraine, organisée par l’Union européenne a permis de réunir 10,1 milliards d’euros destinés à soutenir l’Ukraine, a annoncé samedi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson était en visite à Kiev. Il s’est engagé à fournir à l’Ukraine des véhicules blindés et des missiles antinavires. Un couvre-feu est mis en place jusqu’à lundi matin à Odessa, le grand port ukrainien sur la mer Noire.

JOUR 45 (10 avril 2022) – Plusieurs bombardements ont eu lieu à Kharkiv et dans sa banlieue, dans le nord-est de l’Ukraine. Bilan : au moins deux morts, a annoncé le gouverneur régional Oleg Sinegoubov sur Facebook. Sept missiles se sont également abattus dans la nuit de samedi à dimanche sur la région de Mykolayiv. Kiev a ouvert 5 600 enquêtes pour crimes de guerre présumés sur son territoire depuis le début de l’invasion russe, a annoncé la procureure générale d’Ukraine, Iryna Venediktova, sur Sky News.

JOUR 46 (11 avril 2022) – Le maire ukrainien de Marioupol, Vadym Boychenko, a affirmé que plus de 10 000 civils sont morts depuis le début du siège de la ville. Le chef des séparatistes prorusses de Donetsk a annoncé que ses forces ont conquis entièrement la zone portuaire de la ville. Lundi matin, la Société générale a annoncé « cesser ses activités » en Russie et céder la totalité de sa participation dans Rosbank, poids lourd du secteur bancaire russe, ainsi que ses filiales d’assurance dans le pays.

JOUR 47 (12 avril 2022) – Une équipe de seize gendarmes français de l’Institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale (IRCGN) a été envoyée en Ukraine avec pour mission d’identifier les victimes et de déterminer les causes de leur mort. « Dès mardi, ils seront à Kiev, lieu de leur mission pour l’instant », déclare le général Patrick Touron. Ils y seront « encadrés par les forces de sécurité ukrainiennes ». Trois hauts responsables allemands du Bundestag vont rencontrer des députés ukrainiens dans l’ouest de l’Ukraine. En visite à Vostochni, le président russe Vladimir Poutine a salué la lutte « courageuse, professionnelle, efficace » des officiers russes qui participent à « l’opération militaire spéciale au Donbass ».

JOUR 48 (13 avril 2022) – Plus de cent millions d’euros d’équipements militaires ont été livrés par la France à l’Ukraine, a annoncé Florence Parly, ministre française des Armées. Le président américain Joe Biden a parlé de Vladimir Poutine comme d’un « dictateur (qui) déclare la guerre et commet un génocide à l’autre bout du monde ». Quatre civils ont été tués et au moins dix blessés dans des frappes russes sur Kharkiv. Le refus mercredi d’Emmanuel Macron de dénoncer un « génocide » en Ukraine par l’armée russe est « très blessant », a déploré Volodymyr Zelensky. La Russie impose des sanctions à 398 représentants de la Chambre des États-Unis et à 87 sénateurs canadiens, rapporte Reuters citant une agence de presse russe.

JOUR 49 (14 avril 2022) – Le croiseur Moskva fait un naufrage après avoir été atteint par des missiles ukrainiens. Volodymyr Zelensky fait l’éloge des hommes qui ont justement permis la chute du navire amiral russe : « ceux qui ont montré que les navires russes ne peuvent qu’aller au fond. » Le Royaume-Uni sanctionne deux oligarques proches de Roman Abramovitch. Il s’agit d’Eugene Tenenbaum et David Davidovitch. Trente Ukrainiens ont été libérés dans un nouvel échange de prisonniers avec la Russie, annonce Kiev. Le gouverneur d’une région russe de l’Ukraine accuse les forces de Kiev d’avoir bombardé jeudi deux villages russes, faisant des blessés. L’Ukraine dément l’attaque.

JOUR 50 (15 avril 2022) – La Russie annonce avoir détruit une usine d’armement, qui fabrique des missiles Neptune en banlieue de Kiev. Le patron de la CIA, William Burns, estime qu’il ne faut pas « prendre à la légère la menace que représente le recours potentiel à des armes nucléaires tactiques » ou « de faible puissance » par le président russe. Des bombardement russes à Kharkiv font état d’au moins dix morts et 35 blessées. Moscou annonce l’expulsion de 18 diplomates de la représentation de l’Union européenne en Russie.

JOUR 51 (16 avril 2022) – Une frappe sur l’usine d’armes en Ukraine, qui fabrique notamment des tanks, a fait un mort. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est adressé aux Occidentaux par un message vidéo. Il réclame notamment plus d’armes : « Vous pouvez rendre la guerre bien plus courte. Plus vite et en plus grande quantité nous recevrons les armes que nous avons demandées, plus forte sera notre position et plus vite la paix viendra. »

JOUR 52 (17 avril 2022) – Les autorités ukrainiennes annoncent la suspension des couloirs humanitaires pour l’évacuation des civils de l’est de l’Ukraine, faute d’accord avec l’armée russe sur un arrêt des tirs. Volodymyr Zelensky appelle Emmanuel Macron à venir sur le sol ukrainien : « Je lui ai dit que je voulais qu’il comprenne qu’il ne s’agit pas d’une guerre, que ce n’est rien d’autre qu’un génocide. Je l’ai invité à venir quand il en aura l’occasion. Il viendra, et il verra, et je suis sûr qu’il comprendra. » Au moins cinq personnes ont été tuées et 13 blessées dans une série de frappes sur Kharkiv. Le ministère russe de la Défense annonce avoir bombardé une usine militaire aux abords de Kiev.

JOUR 53 (18 avril 2022) – Au moins sept personnes ont été tuées et onze autres blessées dans des frappes russes à Lviv. Des bombardements russes sur Kharkiv ont fait au moins trois morts. La télévision publique russe a diffusé des vidéos de deux prisonniers britanniques, Shaun Pinner et Aiden Aslin, affirmant qu’ils avaient été capturés lors de combats en Ukraine et demandant au Premier ministre Boris Johnson de négocier leur libération. Vladimir Poutine a décerné un titre honorifique au titre de « l’héroïsme » à la 64e brigade de fusiliers motorisés, que l’Ukraine a accusé d’avoir participé aux exactions commises à Boutcha.

JOUR 54 (19 avril 2022) – Au moins trois personnes sont mortes dans les bombardements à Kharkiv, selon les autorités régionales. Le président américain Joe Biden s’est exprimé lors d’une réunion en visioconférence avec ses alliés, notamment Emmanuel Macron, Ursula von der Leyen et le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg. Les Occidentaux sont décidés à prendre de « nouvelles sanctions contre la Russie si elle persiste dans la guerre ».

JOUR 55 (20 avril 2022) – L’Ukraine a reçu des pièces détachées des Etats-Unis pour ses avions de chasse, mais pas des appareils entiers, a déclaré le porte-parole du Pentagone, John Kirby. Le ministère de la Défense ukrainien a fait état de « tentatives d’assaut » sur les localités de Soulyguivka, Dibrivné, Roubijné et Severodonetsk. John Kirby a assuré que le tir d’un missile balistique intercontinental Sarmat par la Russie était un essai de « routine » et ne constituait « pas une menace ». Winbledon a exclu les Russes et les Biélorusses de l’édition 2022 du tournoi du Grand Chelem londonien.

JOUR 56 (21 avril 2022) – Le président russe Vladimir Poutine a jugé que ses forces avaient pris le contrôle de Marioupol. Joe Biden estime qu’il « n’y a encore aucune preuve que Marioupol soit complètement perdue. » Quatre bus d’évacuation ont réussi à quitter le port de Marioupol, a annoncé la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk. Joe Biden a annoncé que Washington débloquerait une enveloppe de 800 millions de dollars pour soutenir l’armée ukrainienne. Le Kremlin a interdit, l’entrée sur son territoire à 29 personnalités américaines dont Mark Zuckerberg et la vice-présidente américaine, Kamala Harris. 61 personnalités canadiennes sont également concernées. L’Espagne va livrer à l’Ukraine 200 tonnes de matériel militaire, a annoncé le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez.

JOUR 57 (22 avril 2022) – Le ministère russe de la Défense a donné suite sur le bilan du naufrage du croiseur Moskva le 14 avril dernier. Un marin est mort et 27 autres sont toujours portés disparus. L’armée russe annonce vouloir « établir un contrôle total sur le Donbass et le sud de l’Ukraine », a déclaré le général Roustam Minnekaïev, un haut responsable militaire russe.

JOUR 58 (23 avril 2022) – Le président du Conseil européen Charles Michel, a demandé à Vladimir Poutine, lors d’un entretien téléphonique, de garantir des corridors humanitaires à Marioupol à l’occasion de la Pâque orthodoxe. L’opposant russe Vladimir Kara-Mourza a été placé en détention provisoire jusqu’en juin dans le cadre d’une enquête pour « fausses informations » sur les activités de l’armée en Ukraine. L’Espagne a rouvert son ambassade à Kiev. Boris Johnson a également annoncé la réouverture de l’ambassade du Royaume-Uni à Kiev « la semaine prochaine ».

JOUR 59 (24 avril 2022) – Les chefs de la diplomatie et de la défense des États-Unis étaient en visite à Kiev ce dimanche, pour la première fois depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine.

JOUR 60 (25 avril 2022) – Au moins cinq personnes ont été tuées et 18 autres blessées dans des frappes russes sur des installations ferroviaires dans la région de Vinnytsia. Aucun accord n’a été conclu pour créer un couloir humanitaire permettant l’évacuation des civils ukrainiens dans le complexe métallurgique d’Azovstal à Marioupol. La Russie annonce l’expulsion de 40 diplomates allemands.

JOUR 61 (26 avril 2022) – Neuf civils ont péri dans des bombardements russes dans l’est et le sud de l’Ukraine. L’Allemagne va autoriser la livraison à l’Ukraine d’une cinquantaine de « chars antiaériens ». Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, en visite à Moscou,  a plaidé pour un cessez-le-feu « dans les plus brefs délais ». Selon le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), le niveau de radioactivité à Tchernobyl se situe « dans la normale ».

JOUR 62 (27 avril 2022) – Des systèmes de défense aérienne russes ont été déclenchés pendant la nuit de mardi à mercredi dans la région de Koursk, en Russie. Une explosion a également été signalée dans un dépôt de munitions de la région russe de Belgorod. Le groupe russe Gazprom a annoncé ce mercredi avoir suspendu toutes ses livraisons de gaz vers la Bulgarie et la Pologne. L’ex-Marine américain Trevor Reed, condamné à neuf ans de prison en Russie pour des violences, a été échangé avec Konstantin Iarochenko, un pilote russe incarcéré aux États-Unis pour trafic de cocaïne.

JOUR 63 (28 avril 2022) – La capitale ukrainienne a été la cible de frappes, alors que le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, était en visite. Dix soldats russes, accusés d’avoir commis des crimes de guerre à Boutcha, ont été mis en examen. Joe Biden demande au Congrès une rallonge budgétaire de 33 milliards de dollars pour livrer plus d’aide militaire à Kiev. Dans le cadre d’un nouvel échange de prisonniers avec la Russie, quarante-cinq Ukrainiens ont été libérés.

JOUR 64 (29 avril 2022) – La Russie a confirmé avoir effectué jeudi une frappe contre Kiev, en pleine visite du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Le président indonésien Joko Widodo a annoncé avoir invité Volodymyr Zelensky et Vladimir Poutine au sommet du G20 à Bali. Poutine a déclaré qu’il participerait. Un Américain, ancien Marine âgé de 22 ans, a été tué en Ukraine où il était parti combattre les forces russes. Deux volontaires britanniques ont de leur côté été « capturés » par des soldats russes.

JOUR 65 (30 avril 2022) – L’aéroport d’Odessa a été frappé par un missile russe qui a détruit la piste, sans faire de victimes. Les corps de trois hommes torturés et tués par balle ont été retrouvés dans une fosse à proximité de Boutcha. Au téléphone avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, Emmanuel Macron a promis de « renforcer » les aides humanitaires et les livraisons d’armes de défense. 25 civils dont six enfants ont pu sortir de l’aciérie Azovstal, selon l’agence russe TASS.

JOUR 66 (01 mai 2022) – Le gouvernement britannique annonce avoir repéré, dans une ancienne usine de Saint-Pétersbourg, un groupe d’internautes recrutés par Moscou pour relayer la propagande russe sur les réseaux sociaux, en ciblant les comptes de médias et de dirigeants occidentaux.

JOUR 67 (02 mai 2022) – Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid a critiqué les propos de Sergueï Lavrov. Ce dernier avait déclaré : « Zelensky fait valoir cet argument : comment le nazisme peut-il être présent [en Ukraine] s’il est lui-même juif ? Je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif »Deux bateaux de classe Raptor ont été abattus par l’armée ukrainienne à l’aide de drones turcs.

JOUR 68 (03 mai 2022) – Emmanuel Macron et Vladimir Poutine sont restés au téléphone plus de deux heures. Le président français affirme avoir appelé Vladimir Poutine à « permettre la poursuite des évacuations de l’usine d’Azovstal » à Marioupol. Le président américain, Joe Biden, a salué « la grande bravoure de ces Ukrainiens qui se battent avec tout ce qu’ils ont ». « Ce ne sont pas seulement les militaires, mais ce sont aussi les gens dans la rue, qui sont restés sur place (…) et se battent dans leur pays », a-t-il ajouté. « Les États-Unis demandent à leurs alliés à travers le monde que les Ukrainiens qui se battent pour leur nation aient les armes et les équipements nécessaires pour se défendre contre cette guerre atroce de Poutine », a-t-il poursuivi. Josep Borrell, le haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, a affirmé que l’Union européenne (UE) prévoyait de « limiter les importations énergétiques de Russie, notamment le pétrole » mais aussi qu’« il y aura d’autres banques russes qui sortiront de Swift ».

JOUR 69 (04 mai 2022) – Le maire de Marioupol, Vadym Boïtchenko, a fait état de « violents combats » sur le site d’Azovstal, à Marioupol, ville portuaire stratégique du sud de l’Ukraine.

JOUR 70 (05 mai 2022) – « Les forces armées russes vont ouvrir un couloir humanitaire de 8 heures à 18 heures (heure de Moscou, 7 heures à 17 heures, heure française) les 5, 6 et 7 mai à partir du site de l’usine métallurgique Azovstal pour évacuer des civils », a déclaré le ministère de la Défense russe. L’ONU a annoncé l’envoi d’un nouveau convoi pour évacuer les civils de l’usine Azovstal à Marioupol. La France va de son côté, porter son aide globale à l’Ukraine à deux milliards de dollars a annoncé Emmanuel MacronVolodymyr Zelensky a annoncé le lancement d’une plateforme de financement participatif en ligne. United24 a été créée pour aider Kiev à gagner la guerre contre la Russie et à reconstruire les infrastructures du pays. Le président russe, Vladimir Poutine a présenté ses excuses au Premier ministre israélien, Naftali Bennett pour les propos de son chef de la diplomatie.

JOUR 71 (06 mai 2022) – Cinquante civils de plus ont pu quitter l’immense aciérie Azovstal grâce à un nouveau convoi, ont annoncé la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, et le ministère russe de la DéfenseLe président des États-Unis a annoncé une nouvelle aide militaire, composée de munitions d’artillerie et de radars, à l’Ukraine pour combattre l’invasion russe. Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a estimé que la Commission européenne avait franchi « une ligne rouge » en voulant interdire les importations de pétrole russe. Un nouveau quotidien indépendant russe est arrivé dans les kiosques en Lettonie.

JOUR 72 (07 mai 2022) – Tous les civils ont été évacués de l’aciérie Azovstal. La marine ukrainienne affirme avoir détruit un bateau de guerre russe près de la petite île aux Serpents, en mer Noire. La CIA ne perçoit aucune indication selon laquelle la Russie se prépare à utiliser des armes nucléaires tactiques dans le conflit en Ukraine, a déclaré le directeur, Bill Burns. La Commissaire du Conseil de l’Europe pour les droits de l’Homme a dénoncé les violations « vertigineuses » des droits humains et du droit humanitaire international par l’armée russe en Ukraine.

JOUR 73 (08 mai 2022) – Réunion en visioconférence du G7, à laquelle participait le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. De nombreuses personnalités du monde entier sont venus en Ukraine. Le Premier ministre croate a été suivi par la présidente du Bundestag et l’Assemblée allemande, à Kiev. Justin Trudeau, Premier ministre canadien, était également en visite surprise à Irpin.

JOUR 74 (09 mai 2022) – Le président du Conseil européen, Charles Michel, a été obligé de s’abriter un moment à cause de frappes dans la ville d’Odessa. Le président russe Vladimir Poutine a proclamé que son armée combattait en Ukraine pour défendre « la patrie » face à la « menace inacceptable » que représente son voisin soutenu par l’Occident. À Marioupol, les militaires ukrainiens qui résistent toujours dans l’aciérie Azovstal ont exclu de se rendre.

JOUR 75 (10 mai 2022) – Les corps de 44 civils ont été retrouvés dans les décombres d’un immeuble détruit en mars à Izioum, une ville sous contrôle russe de la région de Kharkiv dans l’est de l’Ukraine.

JOUR 76 (11 mai 2022) – Les livraisons de gaz russe à l’Allemagne transitant par l’Ukraine a baissé de 25%, pour la première fois depuis le début du conflit. Les autorités installées par Moscou dans la région ukrainienne de Kherson comptent demander à Vladimir Poutine une annexion officielle (un rattachement) par la Russie, a annoncé un responsable régional prorusse. Une personne a été tuée et trois autres blessées dans le sud-ouest de la Russie après des bombardements provenant d’Ukraine, a annoncé le gouverneur russe de la région touchée.

JOUR 77 (12 mai 2022) – Le président et la Première ministre de Finlande, Sauli Niinistö et Sanna Marin, se sont dit favorables à une adhésion « sans délai » à l’Otan. L’Allemagne, l’un des principaux clients européens du gaz russe, a vu ses livraisons via l’Ukraine baisser de près de 40% en deux jours, selon les opérateurs. À Genève, le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU a approuvé le lancement d’une enquête sur les atrocités reprochées aux troupes d’occupation russes.

JOUR 78 (13 mai 2022) – L’Union européenne a annoncé qu’elle allait ajouter 500 millions d’euros à son financement de l’effort militaire ukrainien. « Il y a près de 600 blessés sur Azovstal, les Russes continuent de bombarder l’hôpital militaire », a témoigné le commandant adjoint du régiment Azov. En Géorgie, les autorités prorusse de la république autoproclamée d’Ossétie du Sud ont annoncé vouloir organiser le 17 juillet un référendum sur son intégration à la Russie. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé que le président français Emmanuel Macron essayait « en vain » de dialoguer avec son homologue russe Vladimir Poutine. La Russie de son côté a coupé ses livraisons d’électricité à la Finlande.

JOUR 79 (14 mai 2022) – Le président finlandais, Sauli Niinistö, a informé son homologue russe Vladimir Poutine de la candidature imminente de son pays à l’Otan. L’Arche de l’Amitié des Peuples, un emblématique monument soviétique du centre-ville de Kiev, est devenu l’Arche de la Liberté du Peuple ukrainien, après une décision du conseil municipal.

JOUR 80 (15 mai 2022) – Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déclaré que la « situation dans le Donbass reste très difficile » et que « les troupes russes tentent d’y obtenir au moins une victoire. » Quatre missiles russes ont détruit des installations militaires dans l’ouest de l’Ukraine, dans le district de Yavoriv tout proche de la frontière polonaise, sans faire de victimes, a annoncé le gouverneur de la région de Lviv, Maxim Kozytski. De même que pour la Finlande, la Suède souhaite rentrer dans l’OTAN.

0