Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Guerre en Ukraine : « La famine est notre principal espoir », les propos chocs tenus par une pro-russe

Publié par Felix Mouraille le 22 Juin 2022 à 15:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cela fait bientôt 4 mois que la Guerre en Ukraine a commencé. Les combats continuent tout comme la propagande russe. Depuis le début du conflit, les médias d’Etat russes et les politiques se moquent ouvertement des Ukrainiens.

La Russie fait la guerre pour « sauver les Ukrainiens »

Après avoir inventé de nouveaux mots pour Emmanuel Macron, les médias d’Etat russes continuent de tenir des propos cyniques. Cette fois-ci, c’est l’une des rédactrices en chef de Russia Today (RT), Margarita Simonian, qui fait parler d’elle. Pendant la Saint-Petersburg International Economic Forum (SPIEF), elle voulait faire comprendre que la Russie était venue en aide aux Ukrainiens.

Il est évident pour quiconque qu’il n’y a pas de guerre entre la Russie et l’Ukraine. Ce n’est même pas une opération spéciale contre les forces armées ukrainiennes. C’est une guerre civile en Ukraine. Une partie des Ukrainiens, qui sont russophobes et antirusses dans le même sens que les fascistes étaient antisémites – absolument de la même manière – est en train de détruire une autre partie de son propre peuple. La Russie soutient simplement une partie de ces parties belligérantes. Pourquoi ce côté en particulier ? C’est évident, car ce sont des Russes. Ce sont nos gens. Et là-bas, ce sont des anti-russes. C’est tout.

Guerre en Ukraine : « La famine est notre principal espoir »

Les propos choquants ne s’arrêtent pas là. Une autre séquence avec Margarita Simonian a fait plus d’un million de vues. Sur cette vidéo, la rédactrice en chef de Russia Today (RT) parle comme une personne pourvue d’aucun sentiment. « Pour continuer sur l’idée que les gens veulent manger, une blague très cynique est devenue populaire à Moscou et m’a été racontée à plusieurs reprises : la famine est notre principal espoir » .

Avec ses yeux bleus et son sourire ravageur, on a beaucoup de mal à dire que Margarita Simonian peut tenir de tels propos. Surtout que ça ne s’arrête pas là. Elle rajoute que : «  la famine va démarrer maintenant, et ils lèveront les sanctions et deviendront amis avec nous parce qu’ils vont réaliser que c’est nécessaire ».

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0