Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Guerre en Ukraine : face à la famine, des habitants de Marioupol mangent leur animal de compagnie

Publié par Céline le 03 Avr 2022 à 14:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les habitants de Marioupol vivent complétement piégés sous les bombes.  Ces derniers sont tellement dans une détresse totale que certains sont contraints de manger leurs animaux de compagnie !

Face à la famine, des habitants de Marioupol mangent leur animal de compagnie !

Assiégée depuis le 2 mars, Marioupol est détruite à plus de 80 %. Et est en deuil de 5 000 morts. Ce chiffre est d’ailleurs très probablement supérieur étant donné que les frappes incessantes empêchant l’accès aux décombres. Pour les habitants, la vie quotidienne est tout simplement devenue un véritable enfer.

Plus de 160 000 personnes seraient, à l’heure actuelle, encore bloquées dans la ville, privées d’eau, de chauffage, mais aussi de nourriture… Et l’évacuation de la ville, qui devait avoir lieu ce vendredi 1er avril, semble complétement compromise selon La Croix-Rouge, qui espérait mener une opération d’évacuation grâce à une cinquantaine de bus…

Selon Sergeï Orlov, maire-adjoint de Marioupol, le blocus rendrait impossible n’importe quel convoi humanitaire. Il précise également à nos confrères de BFMTV que les restes de nourriture en ville ont été « soit détruits durant les bombardements ou pillés par les habitants qui cherchent tout simplement à nourrir leur famille. »

Guerre en Ukraine : face à la famine, des habitants de Marioupol mangent leur animal de compagnie !

« L’horreur absolue dans les rues de Marioupol !

Sergeï Orlov affirme également que face à la famine, certaines personnes commencent à cuisiner les animaux de compagnie. Des scènes horribles se déroulent sur sa ville… En plus des soldats russes tués qui ressortent désormais des glaces avec l’arrivée du printemps.

Le maire-adjoint explique, par ailleurs, que les personnes étaient forcées de faire à manger dans les rues… Mais que beaucoup d’entre-elles mourraient bombardées par les forces Russes. Pour l’heure, seulement 2 530 personnes, dont 710 enfants, ont pu être évacuées de Marioupol.

Face à cette nouvelle, les réactions ne se sont pas faites attendre sur les réseaux sociaux :

0