Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Poutine : entre maladie et fiasco militaire, est-ce la fin ?

Publié par Alicia Trotin le 20 Sep 2022 à 19:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que l’offensive ukrainienne a récemment repoussé les troupes russes, à Kiev, de macabres découvertes, près de la ville d’Izioum, font débat. Les alliés en Chine et en Inde prennent leurs distances, isolant, un peu plus, la Russie. Sans oublier la dernière nouvelle, Vladimir Poutine se serait présenté affaibli, lors de son arrivée filmée, dans une école du pays.

Depuis un an déjà, de nombreuses rumeurs sur l’état de santé du dirigeant russe circulent, allant même jusqu’à expliquer sa déclaration de guerre à l’Ukraine. La Russie serait-elle en train de perdre sa propre guerre à cause de la mauvaise santé de Vladimir Poutine ? Sans cesse démenties, ces déclarations mystérieuses reviennent toujours, avec de nouveaux détails plutôt inquiétants.

De grosses pertes pour la Russie

Bien que l’Ukraine ait essuyé de lourdes pertes depuis le début du conflit, c’est au tour des Russes de subir une baisse de régime. Forcés de battre en retraite dans la région de Kharkiv, ils se retrouvent depuis quelques jours, accusés de la mort de plusieurs centaines de civils torturés. Le 11 septembre, la télévision NTV a diffusé une émission où l’ancien député de l’assemblée russe, Boris Nadezhdin, donnait son avis sur la situation actuelle de la guerre.

« Nous en sommes au point où nous devons comprendre qu’il est impossible de vaincre l’Ukraine » .

Le lendemain de cette intervention télévisée, c’était le très renommé colonel, Igor Guirkine, une des figures majeure de la guerre du Donbass, qui s’exprimait à son tour auprès de ses 430.000 abonnés sur l’application Telegram.

« La guerre en Ukraine continuera jusqu’à la défaite complète de la Russie » .

Poutine, le visage rouge et bouffi

Avant de venir à la rencontre des étudiants de la ville de Kamchatka, le président a exigé un confinement de 14 jours, appuyant l’idée qu’il serait devenu paranoïaque. Puis, il a commencé à s’adresser aux adolescents avec un discours à la gloire du pays. Rien d’étonnant à cela, bien que le thème de cette journée était pourtant l’écologie et non le prestige de la Russie.

Il serait apparu avachi sur sa chaise, le visage rouge et bouffi, se cramponnant avec force à sa chaise en tremblant des jambes. Les vidéos de cette journée auraient été supprimées de toutes les plateformes, afin d’éviter de relancer les rumeurs. Elles avaient déjà été fermement démenties par le chef d’état major britannique, en juillet, affirmant avec conviction que Vladimir Poutine poserait encore problème durant des décennies. Cependant, les bruits sur un éventuel cancer sont pourtant revenus, dès le mois d’août.

A lire aussi :

0