Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Menace nucléaire de Poutine : les images glaçantes interrogent

Publié par Jessy le 08 Oct 2022 à 7:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La guerre en Ukraine dure depuis maintenant 9 mois. Et depuis le début, Vladimir Poutine inquiète les Etats-Unis et l’Union européenne. Alors que le président russe semble sur le point de déclencher le pire, un convoi ferroviaire russe inquiète l’OTAN et les internautes. Que contient ce convoi ? Un essai nucléaire est-il prévu à la frontière de l’Ukraine ?

La suite après cette publicité
poutine critiques elus tv russe (2)

Un convoi ferroviaire russe interroge l’OTAN

Sur Twitter, la photo d’un convoi ferroviaire russe inquiète les internautes. L’information a d’ailleurs été rendue public par Konrad Muzyka, un analyste de la défense. Sur son compte Twitter, il publie une photo où l’on voit un train transportant des marchandises militaires. Si les moindres faits et gestes de la Russie sont surveillés de près, ce convoi interroge. Mardi, le Times dévoile qu’un essai nucléaire à la frontière ukrainienne pourrait être prévu.

La suite après cette vidéo

Si des enregistrements des soldats russes ont fuité sur Internet, ce convoi inquiète l’OTAN sur les ambitions de Vladimir Poutine dans les prochains jours. « Selon nos connaissances et les analystes militaires avec lesquels nous travaillons, ce véhicule Vystrel avec une tourelle de 30 mm est utilisé uniquement comme protection pour le 12ème GUMO » indique Konrad Muzyka.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Un essai nucléaire prévu aux portes de l’Ukraine par Vladimir Poutine ?

C’est une photo à prendre très au sérieux selon le Times. La menace grandit. L’OTAN a décidé d’avertir tous ses membres… Le président russe risque de programmer un essai nucléaire dans les prochains jours. Mais où va se dérouler cet essai nucléaire ? L’OTAN estime que Vladimir Poutine va l’organiser aux portes de l’Ukraine. Et pour l’Unidir (l’Institut des Nations unies pour la recherche sur le désarmement nucléaire), l’approche d’une attaque est un acte évident. Si la santé de Vladimir Poutine « se détériore dramatiquement » , il est certain que l’homme ne s’arrêtera pas avant d’avoir passé l’arme à gauche.

La suite après cette publicité
Source : TF1 info

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.