Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Ça me saoule ! » : Elise Lucet tacle BFM TV, ses propos ne passent pas

Publié par Felix Mouraille le 08 Juin 2022 à 6:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La journaliste, Elise Lucet, a vivement critiqué les chaînes d’information en continu. Les propos tenus n’ont pas plus à BFM TV, après la récente mort en Ukraine, de l’un des journalistes, Frédéric Leclerc-Imhoff.

Elise Lucet

Ce dimanche 5 juin, dans une interview donnée à Revu, sur France 5, Elise Lucet a tenu des déclarations qui ne passent pas. Ses propos sur le traitement de l’information des chaînes continu ont été mal reçues par BFM TV.

Quand la présentatrice, Pascale Clark, demande à Elise Lucet si elle regarde CNEWS, la réponse est claire : « Je vais être tout à fait honnête. Je ne regarde quasiment jamais les télés d’info en continu. Aucune. Vraiment. Même pas franceinfo » .

« Je n’ai pas le temps et ça me saoule »

« Je n’ai pas le temps et ça me saoule ! Il y a un côté où on vous maintient comme ça, en haleine. Pour moi, un journaliste, ce n’est pas quelqu’un qui a un micro, comme ça, et qui parle devant une caméra » , a poursuivi Elise Lucet. Ce rôle était tenu par Frédéric Leclerc-Imhoff sur BFM TV lors du conflit en Ukraine.

Pour, Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFM TV, c’est un manque de respect pour son journaliste mort sur le terrain. « Un journaliste, c’est quelqu’un qui va sur le terrain, qui va rencontrer des gens, qui va prendre des risques quand il va aller en Ukraine’. Comme Frédéric Leclerc-Imhoff de BFMTV, qui l’a payé de sa vie il y a une semaine. Respectons sa mémoire » .

Elise Lucet rend hommage à Frédéric Leclerc-Imhoff

Dès les premières minutes de l’interview, Elise Lucet est revenu sur la guerre en Ukraine. Elle en a profité pour rendre hommage à son confrère Frédéric Leclerc-Imhoff ainsi que pour tous les journalistes morts sur le terrain.

« Quand on me dit « ah madame Lucet vous avez du courage »… Attendez vous avez vu ces gens là sur le terrain? C’est autre chose, ils risquent leur peau » , a déclaré la journaliste d’investigation de France Télévisions.

0