Abattoirs : une nouvelle vidéo sanglante de L214 fait froid dans le dos (Vidéo)

Une horrible vidéo a été postée par l’association l214, engagée pour la défense des conditions de vie, de transport et d’abattage des animaux. C’est à couper le souffle. Les images ont été tournées au sein de l’abattoir de veaux de Sobeval, à Boulazac, en Dordogne. Découvrez la vidéo ci-dessous :

À lire aussi: Affaire Elisa Pilarski : son passage à l’hôpital quelques mois avant sa mort pour une morsure intrigue les enquêteurs 

Des veaux conscients se vidant de leur sang, une vidéo de L214

Encore une vidéo surréaliste qui éveille la conscience collective sur les conditions d’exploitation des animaux d’élevage en France.

Les images démontrent des veaux, conscients, se vidant de leur sang.

L’association rapporte que, dans ce site industriel appartenant au groupe hollandais VanDrie, « 3400 veaux sont tués chaque semaine, à une cadence d’environ 90 veaux à l’heure » .

Les images sont brutes, choquantes, laissent sans voix. Deux versions de la vidéo existent. L’une très violente contrairement à celle, disponible également sur le site de l’association, dans laquelle les images trop sensibles ont été filtrées.

Vidéo-témoin du non respect des réglementations en vigueur

Cette rapidité d’exécution démontre que la firme industrielle ne respecte pas les réglementations en vigueur sur l’étourdissement. Vidéo à l’appui.

Une des priorités de l’association est de réduire la souffrance animale.

Cette vidéo dévoile une nouvelle fois l’urgence d’interdire l’abattage des animaux sans étourdissement. 85% des Français et l’ensemble des associations de défense des animaux soutiennent cette obligation légale d’étourdissement.

De plus, l’association pointe du doigt des conditions de vie de ces animaux avant l’abattoir: « Dans ces élevages intensifs, les veaux sont entassés par centaines dans des bâtiments fermés, chacun ayant pour seul espace une cage individuelle de 80 cm de large par 150 cm de long des huit premières semaines de leur vie » .

L’association porte donc plainte auprès du procureur de la République de Périgueux. L214 accuse la firme de « sévices graves envers des animaux et demande la fermeture d’urgence de l’abattoir, qui présente de graves problèmes structurels et des pratiques d’abattage grandement déficientes » .

La firme est sur le banc des accusés et c’est la seule bonne nouvelle dans cette affaire cruelle.

À lire aussi: Ce que fait cette maman chien pour protéger ses petits est véritablement bouleversant (vidéo)

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Salomee le 20 Fév 2020
0