À cause de ses tenues jugées « indécentes », cette collégienne se retrouve en pleine procédure disciplinaire

 

Une collégienne dans un établissement de l’Isère se retrouve actuellement en pleine procédure disciplinaire. En cause, une tenue « jugée trop indécente » pour venir à l’école. Une décision que contre fermement sa mère. Elle dénonce une décision visant à faire culpabiliser les adolescentes victimes de harcèlement sexuel.

>>> A lire aussi : Depuis qu’elle a porté cette robe jugée indécente, trop sexy et trop courte lors d’un mariage, elle subit les critiques et est harcelée !

Une collégienne visée à cause d’une tenue jugée provocante

C’est donc la direction d’un collège de l’Isère, qui a ouvert une procédure disciplinaire envers une collégienne. Cette élève de troisième a été visée à cause de ses tenues jugées « inadaptées ». D’après le rectorat, elle aurait été réprimandée à deux reprises à cause de ses habits « jugés inadaptés à une situation de travail, en vertu du règlement intérieur » dudit établissement. Or, la jeune fille ne portait qu’un simple débardeur.

>>> A lire aussi : Cette cliente d’une salle de sport obligée de se changer à cause d’une tenue jugée inappropriée et provocante… Jugez par vous-même

La mère de la collégienne entame une bataille contre l’établissement

La mère de la collégienne a été interviewée par Le Dauphiné Libéré. Celle-ci a affirmé s’être engagée dans une bataille contre la direction de l’établissement. Elle est bien décidée à soutenir sa fille jugée et réprimandée sur ses tenues jugées « indécentes ».

« La notion de tenue décente véhicule l’idée dangereuse que le harcèlement sexuel se justifie par la façon dont les filles s’habilleraient «  a-t-elle expliqué dans un tract distribué durant une réunion de classe. Elle a aussi publié deux vidéos sur les réseaux sociaux pour dénoncer cette injustice. En effet, la première fois sa fille portait un débardeur et la seconde fois, un pull montrant ses épaules.

Le rectorat de ce collège d’Heyrieux a décidé de répondre à ces accusations. « On parle d’adolescents, de leur construction, de leur rapport à l’autre et de l’importance du vêtement dans notre société. On est dans un processus éducatif, qui n’est pas mis en place pour stigmatiser ou punir, mais pour faire prendre conscience (…) Il y a un règlement et ce dernier doit être appliqué », a-t-il répondu.

Source : Le Parisien

> Cette fille a été virée d’un bus à cause de sa tenue jugée trop légère, en pleine canicule

En savoir plus sur : - - -

Publié par Leslie le 09 Oct 2019
 
0