Le message poignant d’un papa dont la fille est atteinte du syndrome de Down et qui a perdu son épouse…

Rory Feek est un papa très attentionné. Comme beaucoup le sont. Mais son histoire est très touchante et on souhaitait la partager avec vous. Lui et sa femme, Joey Feek, ont eu un bébé ensemble. C’est une petite fille qui a un prénom aussi joli que sa frimousse : Indiana. Mais la vie ne fait pas toujours bien les choses et Joey, la femme de Rory, est décédé des suites d’un cancer.

1

Il savait que son devoir était d’aller de l’avant et de se concentrer sur le plus important, sa fille. Mais il a du s’entendre dire à plusieurs reprises que sa fille était une erreur. Une erreur parce que la petite est atteinte du syndrome de Down, aussi appelé trisomie 21. Mais Rory a souhaité faire passer un très beau message au sujet de ce qu’il pense de tout ça :

 

« Dieu ne fait pas d’erreurs,

 

Indiana n’a pas moins de valeur que les autres enfants. Différent ne signifie pas insignifiant. Le fait d’être atteinte du syndrome de Down ne rend pas sa vie moins importante que celle de quelqu’un d’autre. Cela ne rend pas non plus ses rêves et ses émotions moins importants. Ni aujourd’hui, en tant qu’enfant, ni même dans les années à venir, lorsqu’elle deviendra une adulte.

 

Joey et moi avons déjà rencontré beaucoup d’enfants et de bébés atteints du syndrome de Down et autres affections similaires. J’ai d’ailleurs eu le plaisir de les retrouver à la même école qu’Indiana (High Hopes ) au cours des derniers mois. Et ils ne sont pas moins importants. Aucun d’entre eux ne l’est. Comme tous les enfants, ils sont de tailles et de formes différentes. Certains apprennent plus vite, d’autres moins. Certains sont silencieux et d’autres sont bruyants. Certains rampent et se mettent à marcher plus tôt que d’autres et certains, comme Indy… prennent leur temps. Mais ils sont tous beaux. Ce sont des cadeaux du ciel avant toute chose.

 

Au cours de ces deux dernières années, Joey et moi-même avons lu les statistiques, et cela nous a brisé le cœur. D’ailleurs, ça me brise toujours le cœur aujourd’hui. Que quelque part dans le monde, entre 70 % et 90 % des mamans enceintes qui se font tester et apprennent que leur fœtus est atteint du syndrome de Down, avortent. Cependant, je peux le comprendre.

 

Le monde nous a dit que ces enfants sont d’une importance moindre. Une erreur. Mais je ne crois pas qu’ils en soient une. Tout du moins, je sais qu’Indiana n’en est pas une. Lorsqu’elle est née, Joey et moi nous sommes dit, ‘c’est l’enfant que Dieu veut que nous ayons’, et nous l’avons cru. Nous avions bien raison.

 

Je ne peux pas concevoir que Joey n’ait jamais été la mère d’Indiana un jour. Et qu’elle n’ait jamais fait l’expérience de l’amour et de la joie qu’Indy lui a apporté. Dieu savait cela. C’est lui qui l’a décidé. C’était son cadeau pour elle. De la même façon qu’Indy est aujourd’hui mon cadeau de Dieu. Elle est le sourire sur le visage d’un père qui voudrait pourtant pleurer. Elle est la joie d’une famille qui devrait pourtant être remplie de tristesse.

 

[…] Et depuis le début, ce que vous voyez est un bébé qui n’est pas celui auquel on s’attendait. Mais finalement, vous – tout comme nous l’avons fait – réalisez qu’elle n’a pas moins de valeur. Bien au contraire. Elle est plus merveilleuse et plus chère à mon coeur. Et elle est encore plus importante que la vie et le parcours auxquels nous nous attendions. […]

 

Non, Dieu ne fait aucune erreur. »

 

2

3

4

Source photos / à la une : Instagram / Joey+Rory

En savoir plus sur : -

Publié par Charlene le 08 Sep 2016
 
0