L’otona maki : se transformer en maki vivant pour retrouver les sensations intra-utérines et se relaxer ! (vidéo)


Dans un pays où le travail est roi, les Japonais sont toujours les premiers à proposer des nouvelles méthodes de relaxation. La dernière en date ? L’otona maki ! Otona signifie adulte et maki, emballé. Comme les makis qui se mangent (qui sont en fait des sushis, mais dont les ingrédients sont enroulés dans une feuille de riz ou une algue). Le but de la thérapie est de s’enfermer dans un tissu afin de recréer la sensation utérine.

 

Se reposer dans un utérus artificiel

Nous sommes nombreux à avoir pour habitude de dormir en position fœtale. La position apporte un réconfort, certainement un souvenir lointain de notre séjour de 9 mois dans le ventre de notre mère. Alors pourquoi l’idée de recréer cet environnement serait-elle loufoque ? Il ne s’agit pas encore d’une pratique très répandue, mais quelques programmes télé commencent à en parler. Et de plus en plus de personnes veulent essayer.

Des Japonais emballés pour reconstituer la sensation à l’intérieur de l’utérus (OddityCentral)

Chaque session dure entre 15 et 20 minutes. Les participants s’enroulent dans de draps très fins, pour laisser entrer l’oxygène, et tentent de trouver une position réconfortante. Il est vrai que l’on pratique déjà de tels bandages aux bébés pour les réconforter, alors pourquoi serait-ce différent pour un adulte ? Comme les draps sont attachés de toute part, les participants doivent se recroquevillés dans le cocon qu’ils forment. Les positions en boule permettent de décoincer la colonne vertébrale qui est souvent la partie du corps qui souffre le plus après une journée de travail.

Se transformer en makis humains permet de se relaxer (OddityCentral)

Certains Japonais sont encore sceptiques et comparent les participants à des momies. Le business derrière cette tendance pose également question. Une session d’emballage et de repos de 30 minutes coute 26 € alors qu’une session de 50 minutes peut s’élever à 52 €.

Publié par Nicolas F le 25 Jan 2017
 
0