Japon : Vous ne devinerez jamais en quelle année a été planté ce merveilleux cerisier

Publié par Constance le 26 Avr 2019

Les cerisiers sont l’emblème du Japon, au même titre que les sushis ou les samouraïs. Au printemps, les arbres fleurissent et offrent un spectacle magnifique. Mais le plus beau reste sûrement Miharu Takizakura, un cerisier millénaire de 22m de large.

Cerisier en fleur japon

Un cerisier millénaire

Tous les ans au Japon, des milliers de touristes viennent admirer les cerisiers en fleurs. Cette période s’appelle Hanami et s’il y a bien un endroit où le spectacle doit être le plus magnifique c’est à Miharu dans le nord du pays. C’est là-bas que se trouve le plus vieux cerisier nippon. Il est en fleur en ce moment même, pour le plus grand bonheur des visiteurs. Depuis plus de 1000 ans, Miharu Takizakura (la cascade de fleurs de cerisier de Miharu) se déploie sur 22m de large. Cet arbre magistral fait la fierté du petit village. Il a résisté à de nombreuses guerres, à des séismes et même à un accident nucléaire, puisqu’il se trouve dans la région de Fukushima. En 1922, il a été classé « Trésor national » par le gouvernement.

>> À lire aussi : Un dauphin rose ? Oui, c’est possible

Le cerisier est le moteur de l’économie locale

Hanami ne dure que quelques semaines, mais la présence du cerisier attire 300 000 visiteurs rien qu’à cette période. L’arbre a beaucoup fait pour l’économie locale et les Japonais l’adorent. Ils le considèrent comme le plus beau spécimen de son espèce. C’est aussi un des plus gros avec ses 12m de hauteur et son tronc de 9,5m de diamètre. Il faut compter 1000 yens (environ 8 euros) pour aller l’admirer, navette de transport comprise. Si vous avez l’occasion de lui rendre visite, restez jusqu’à la tombée de la nuit. L’arbre s’illumine et le spectacle est magnifique.

>> À lire aussi : 26 magnifiques photos d’une plage totalement gelée autour d’un lac en Hongrie

Les cerisiers : les arbres des dieux

Si les Japonais sont fanatiques des cerisiers en fleurs, cela n’a pas toujours été le cas. Au Moyen-Age, les pruniers leur étaient préférés. Puis un empereur remet à la mode les arbres roses en s’inspirant de la fête populaire d’Hanami. Durant cette période les habitants doivent rendre hommage aux dieux qui s’installent dans les branches en leur apportant une offrande. Aujourd’hui, c’est surtout une occasion de faire la fête. Les Japonais s’installent sous les cerisiers pour pique-niquer et boire de l’alcool. Une bien belle façon de profiter du printemps, avec modération bien évidemment.

>> À lire aussi : Comment ouvrir une bouteille de vin sans tire-bouchon ? Ces 7 astuces qui vont sauver vos soirées

En savoir plus sur : - -

 
0