Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Les automobilistes annoncent un blocage national le 17 novembre prochain

Publié par Claire JONNIER le 27 Oct 2018 à 17:11

Les automobilistes sont en colère ! En cause ? La hausse du prix des carburants ne passe pas du tout. Et malgré toutes les raisons invoquées, aussi louables soient-elles (comme l’écologie), les Français passent à l’action et un blocage national s’organise le 17 novembre prochain dans toutes les plus grandes villes de France.

 

Colère des automobilistes et blocage national

Les automobilistes n’en peuvent plus ! Entre les taxes et la hausse du prix des carburants, la pilule a de plus en plus de mal à passer. Du coup, un « Blocage national contre la hausse du carburant » s’organise pour le 17 novembre dans les villes de Paris, Bordeaux, Rennes ou encore Caen. Une initiative démarrée par le groupe « Radar soixante-cinq » sur Facebook et qui s’est très vite propagée sur la toile. Déjà plus de 11 000 personnes sur Toulouse et encore près de 200 000 à Paris… Et le phénomène va en s’amplifiant.

 

Et une jeune femme en particulier, Priscillia Ludosky, a décidé de faire savoir son mécontentement. Elle est d’ailleurs à l’origine d’une pétition adressée au ministre de la Transition écologique et solidaire sur la plateforme Change.org. Sur la page, la jeune femme commente avec une pointe d’humour : « Il est tout à fait honorable que nous cherchions des solutions pour circuler en polluant le moins possible notre environnement ». Ce 23 octobre, elle avait recueilli près de 70 000 signatures. 

 

automobilistes-essence-blocage-pompe-prix

Un « Blocage national contre la hausse du carburant » s’organise pour le 17 novembre dans les villes de Paris, Bordeaux, Rennes ou encore Caen

La hausse des prix du carburant et taxe sur le gasoil ne passe pas auprès des automobilistes

Car, outre la énième flambée des prix à la pompe, les automobilistes qui roulent en voitures diesel ont du mal à digérer la pilule. Il faut dire que la semaine dernière, le prix moyen du litre de gasoil s’élevait à 1,52 euros, à peine un peu moins que celui du sans plomb 95 qui s’élève à 1,55 euros.

 

Par ailleurs, depuis le 1er janvier, les taxes sur le gazoil ont augmenté de 7,6 centimes par litre contre 3,9 centimes par litre pour l’essence. Des prix qui s’envolent et qui, malheureusement, devraient continuer à flamber en 2019 avec des hausses de l’ordre de 6 centimes pour le diesel et 3 centimes pour l’essence.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.