Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Cette jeune fille est morte sans raison apparente pendant son sommeil. Elle avait juste suivi les conseils de ses parents…

Publié par Notre Rédaction le 24 Août 2016 à 12:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Rachel Murphy avait 15 ans. Un matin, ses parents l’ont trouvée morte dans son lit… Comment cela était possible ?

 

Tout d’abord, Rachel souffrait d’épilepsie et de douleurs chroniques dans le dos, mais aussi d’arthrite, de stress aiguë et de dépression. Elle prenait donc du paracétamol et de l’ibuprofène pour soulager ses douleurs. Oui mais, ces anti-douleur n’y faisaient rien… Ses parents lui avaient alors donné d’autres médicaments… des médicaments à base de morphine ! Et c’est l’équivalent de 12 fois la dose mortelle de morphine qui a été retrouvée dans le corps de Rachel…

 

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Ces médicaments à base de morphine avaient été prescrits à son père pour de l’arthrite. Sa mère raconte : « J’admets tout. À mes yeux, j’aidais ma fille. Je lui donnais ces médicaments seulement quand elle avait un cas d’épilepsie grave. Parfois, elle en avait quatre par jour. Je sais que je n’aurais pas dû mais je l’ai fait »

 

Son père explique : « Elle voulait aller à l’école. Elle choisissait ses vêtements et préparait son cartable mais, le matin suivant, elle avait une crise et devait rester à la maison. Nous devions souvent l’aider à garder le contrôle et veiller à ce qu’elle ne se blesse pas. Elle se griffait et arrachait ses cheveux avant de commencer à trembler fort. Elle détestait aller chez le docteur. Je lui prenais ses rendez-vous mais elle refusait d’y aller. Elle avait honte d’être réduite à cela. Et c’est pourquoi j’ai commencé à lui donner mes propres antidouleurs. D’abord du tramadol et ensuite de la morphine. Nous espérions qu’elle ne connaîtrait plus la douleur. »

Abonnez vous à la Newsletter TDN

 

Voilà à quoi peut conduire l’auto-médication… On croit bien faire, on pense soulager sa douleur ou celle de quelqu’un et on risque de le tuer… Soyez vigilants, les médicaments peuvent tuer !

rachel

Source : 7sur7.be