Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

La Tchétchénie aurait ouvert un camp de concentration pour les homosexuels…

Publié par Elsa le 11 Avr 2017 à 16:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une purge contre la communauté homosexuelle en Tchétchénie !

Voilà la triste information qui circule depuis plusieurs heures. Comme l’explique Courrier International, le journal d’enquête et d’opposition moscovite Novaïa Gazeta affirme que des homosexuels (ou considérés comme homosexuels) sont traqués, enlevés et torturés dans des prisons secrètes. Parfois jusqu’à la mort. De plus, ils seraient sommés de dénoncer d’autres membres de la communauté homosexuelle pour être épargnés. Ou pas.

 

Selon Novaïa Gazeta, cette traque aurait commencé fin Mars et une centaine d’homosexuels hommes âgés entre 16 et 50 ans seraient retenus notamment dans la ville d’Argoun, non loin de Grozny. Trois personnes seraient décédées sous la torture et le journal dit connaître leurs identités.

 

Les instances religieuses et politiques du pays s’indignent contre…le journal Novaïa Gazeta en expliquant que l’homosexualité n’existe pas en Tchétchénie… Cette vague de répression envers la communauté homosexuelle serait apparue suite à la demande de la communauté LGBT de mettre en place des GayPrides. Le journal explique : « C’est à partir de ce moment que fut donné l’ordre d’entreprendre un ‘nettoyage préventif’ que l’opération a abouti à de véritables meurtres. »

Le Président Tchétchène Ramzan Kadyrov / Octobre 2016 / © Yelena AfoninaTASS via Getty Images)

 

L’emplacement potentiel du camp

 

Ramzan Kadyrov (à droite) et le président du parlement Tchétchène, Magomed Daoudov (à gauche)

Sources : Courrier International / Medium / Novaïa Gazeta

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0