Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Elle ne range plus et ne nettoie plus son appartement pendant 4 ans et sombre dans la dépression ! (vidéo)

Publié par Nicolas F le 27 Juin 2017 à 13:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

Sally-Ann Howell, entasseuse compulsive, n’avait plus rangé ni nettoyé son appartement depuis des années. Suite aux plaintes des voisins, elle a dû faire appel à une équipe de nettoyeurs professionnels. Elle n’arrivait même plus à rentrer dans sa cuisine.

 

Tout a commencé suite à une dépression

La suite après cette publicité

Depuis qu’elle a connu des problèmes sentimentaux et la perte d’un chat, Sally-Ann n’a plus la force de ranger. Elle a fait une dépression et de fil en aiguille la situation est devenue ingérable. Ça fait 4 ans qu’elle vit dans un appartement dégoûtant. L’odeur était telle que ce sont les voisins qui ont porté plainte. Elle a été obligée de faire appel à une société spécialisée dans le nettoyage. En fait, ça dépression et sa peur de perdre des choses font qu’elle est incapable de se débarrasser de moindre objet, même des saletés.

(Barcroft Media)

(Barcroft Media)

(Barcroft Media)

(Barcroft Media)

Elle a pensé au suicide

Bien entendu, il y avait des toiles d’araignée partout au plafond. Mais surtout, des insectes avaient fait leur nid dans les tapis. D’autres petites bêtes vivaient dans la bibliothèque, se nourrissant du papier. Les nettoyeurs sont partis avec des sacs poubelle d’excréments de chat et même des bouteilles d’urine. « Je dirais que ma maison me dégoûte de moi-même. J’en étais arrivé à un point que je voulais en finir avec la vie, à cause de ça. Je ne pouvais plus le supporter ».

La suite après cette publicité

(Barcroft Media)

(Barcroft Media)

(Barcroft Media)

(Barcroft Media)

(Barcroft Media)

Elle urinait dans des bouteilles

« Il y avait des puces dans les tapis, et elles grimpaient sur le lit. Puis elles venaient sur les jambes, donc ce n’était pas amusant. J’ai aussi souffert de problèmes à la vessie, de l’incontinence liée au stress. Je n’arrivais jamais à temps, aux toilettes. J’en étais arrivée au point où je devais utiliser des bouteilles. Je les remplissais et puis, normalement j’aurais dû m’en débarrasser ». Les entasseurs compulsifs sont des millions à ne pas pouvoir jeter, même les déchets. Ils laissent dégénérer les choses, jusqu’à ce qu’il devienne impossible de remédier au problème. C’est pourquoi, l’équipe de nettoyeurs offre aussi un service après-vente. Pendant tout un temps, ils vont suivre Sally-Ann pour s’assurer qu’elle a recommencé à faire son ménage.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.