Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Son patron le renvoie chez lui parce qu’il porte un short pendant la canicule, sa réponse est culottée !

Publié par Nicolas F le 24 Juin 2017 à 12:46
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pour une fois, ce sont les hommes qui sont victimes d’inégalités. Par ces températures caniculaires, les hommes doivent subir le costume cravate qui colle au corps en sueur, alors que ces dames ont droit à s’aérer les jambes en portant des vêtements plus courts. Joseph Bargent, 20 ans, renvoyé de son boulot parce qu’il avait osé porter un short a eu une idée pour pointer cette inégalité et respecter le code vestimentaire de son entreprise.

La suite après cette publicité

 

Il live-tweete toute sa journée vestimentaire

Joey Bargent, un Anglais de 20 ans, n’a pas supporter d’aller travailler en costume par les 30C° qui pesaient sur Londres, ces derniers jours. Il a donc décidé de se rendre au travail en short. Il se doutait bien que sa tenue ne respectait pas 100% les règles en vigueur mais il a tout de même penser que ses patrons comprendraient qu’il y avait un contexte un peu particulier. Il a donc enfilé un short sobre bleu marine et a tout de même mis une chemise noire. En se rendant au travail, il tweete dans sa voiture : « Si les femmes peuvent mettre des jupes ou des robes au travail, je peux quand même porter un short non ? ». Une heure plus tard, il tweete à nouveau : « La réponse est non. Je viens de me faire renvoyer chez moi ».

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Il ose se rendre au boulot en portant la robe de sa mère

La suite après cette publicité

Complètement choqué par cette discrimination, il décide de prendre le problème d’une autre manière. En arrivant chez lui, il se dirige vers la garde-robe de sa mère et enfile une robe. Rien interdit quelqu’un de porter des vêtements de femme. Et si les femmes peuvent être en robe, lui aussi. Le renvoyer pour s’être travesti pourrait porter préjudice à l’entreprise qui ferait preuve de discrimination. Il prend une série de selfies qui ont tous fait le buzz sur Twitter et retourne au travail. Il pensait là aussi se faire renvoyer pour se changer, mais (malheureusement pour lui) il a dû assumer sa tenue toute la journée car personne ne lui a fait de remarque. Plus tard dans la journée, la direction a envoyé un e-mail à tous les employés : « Au vu des températures très chaudes actuelles, il a été convenu que les hommes étaient autorisés à venir en pantalon trois-quarts, mais uniquement de couleur noire, beige ou bleu marine ». Sincèrement, les pantalons trois-quarts ? On préfère les hommes en robe !

(jBarge_/Twitter)

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.