Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une scientifique boit une eau vieille de trois milliards d’années

Publié par Jonathan D'Amicis le 20 Juin 2013 à 16:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une scientifique Américaine a récemment prêté ses papilles à la science. Après avoir découvert une eau vieille précisément de 2,6 milliards d’années Barbara Sherwood, professeur en sciences et nature à l’Université de Toronto, n’a pas pu s’empêcher de la goûter…

La suite après cette publicité

eau-vieille-milliards-d-annees-canada-ontario

La suite après cette vidéo

Il n’y a pas si longtemps une poche d’eau vieille de 1,4 milliards d’années avait déjà été retrouvée. Mais l’eau qui a été retrouvée plus récemment est la plus ancienne jamais découverte. Elle stagnait à plus de 2,5 kilomètres sous la surface de la Terre dans des fissures de parois en granite situées dans la mine de Timmins au Canada.

Cette eau représente une découverte majeure pour la science puisqu’elle serait la plus vieille eau jamais retrouvée sur notre Terre et contiendrait de nombreux produit chimiques connus pour soutenir les organismes en l’absence de lumière du soleil. Cette découverte pourrait permettre d’en savoir plus sur Mars car les roches dans lesquelles a été emprisonnée cette eau présentent de nombreuses similitudes avec les roches de la planète rouge.

La suite après cette publicité

178

Barbara Sherwood, une professeur en sciences et nature à l’Université de Toronto était donc chargée de vérifier si cette eau contenait des formes de vie préhistorique. Sauf que Barbara est très curieuse et a donc voulu goûter une gorgée de cette eau si spéciale : « à cause des réactions entre l’eau et la roche, elle est extrêmement salée. Elle est aussi plus visqueuse que l’eau du robinet, un peu comme la consistance d’un sirop d’érable. Elle n’a aucune couleur lorsqu’elle jaillit. Mais dès le contact avec l’air, elle devient orange. Parce que les minéraux à l’intérieur commencent à se former, surtout le fer. Vous ne voudriez certainement pas à boire ce genre de choses ». Et elle n’a pas tort. Qui serait assez fou à part des scientifiques pour goûter une eau vieille de trois milliards d’années ?

Source : Atlantico.fr

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.