Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

De l’urine pour construire nos maisons ?

Publié par Benjamin le 01 Déc 2018 à 20:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Des chercheurs d’Afrique du Sud ont réussi à créer des briques à base d’urine, de sable et de bactéries. Est-ce un nouveau moyen révolutionnaire pour construire nos maisons ?

 

Des briques faites à base d’urine

Aider à construire votre future maison grâce à votre urine est maintenant possible. Rassurez-vous, ces « bio-briques » n’ont aucune odeur, elle se dissipe quelques jours après le séchage des briques. Un professeur et deux étudiants de l’université du Cap travaillent sur des matériaux de construction durables et moins polluants. Ces briques pourraient remplacer l’utilisation des habituelles briques en terre cuite ou en ciment. En utilisant une technique reproduisant la formation des coquillages et des coraux, les trois scientifiques ont réussi à recréer des briques aussi résistantes que celles utilisées pour nos maisons.

Urine maisons

Vukheta Mukhari, l’un des étudiants travaillant sur les « bio-briques »

La « pousse » (terme utilisé pour parler de la création des briques) prend cependant six à huit jours pour créer un matériau résistant et fiable. Plus la pousse est longue et plus la résistance est élevée. Dyllon Rendall, professeur de l’université, s’amuse également de la fabrication de ces briques : « En fait, nous avons fabriqué la première bio-brique à partir d’urine véritable. Ce processus est étonnant parce qu’en gros nous avons juste fait pousser des briques à température ambiante ». Les chercheurs se sont basés sur un processus naturel appelé « précipitation microbienne de carbonate » mais les recherches n’en sont qu’à leur début car le projet a commencé il y a seulement un an. Pour parvenir à la pousse d’une seule brique, les scientifiques ont pour l’instant besoin de 30 litres d’urine : « Actuellement nous avons besoin de 20 à 30 litres pour créer une brique de taille standard. Cela paraît effectivement beaucoup, mais l’urine est constituée d’eau à environ 90% » rappelle le professeur. Les chercheurs sont donc loin d’une commercialisation et travaillent sur la réduction du volume d’urine nécessaire à la fabrication d’une brique.

 

A lire aussi : Une maison écologique qui ressemble à la maison du hobbit et coûte moins de 100€ le m² ? C’est possible !

Des briques écologiques

Aujourd’hui les briques basiques provoquent énormément d’émissions de dioxyde de carbone, engendrées par leur procédé de fabrication. Elle sont chauffées dans des fours à 1400° contrairement aux « bio-briques » qui n’ont besoin que de sable pour pousser. Les briques sont « cultivées » dans du sable où sont semées des bactéries pour produire une enzyme appelée uréase. Celle-ci réagit avec l’urée présente dans l’urine pour produire un composé semblable à du ciment qui s’associe avec le sable. Le produit ainsi obtenu peut être moulé et séché à température ambiante, sans four ni émissions de gaz à effet de serre, une révolution.

 

Nous verrons donc peut-être dans 10 ou 20 ans des maisons écologiques construites uniquement grâce à notre urine.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0