Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Automobile

Cartes grises à refaire : risque d’amendes pour les Français

Publié par Killian Ravon le 09 Juin 2024 à 20:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

En juin, une loi méconnue pourrait bien causer des maux de tête à près de deux-millions d’automobilistes français. Que se passe-t-il ?

La suite après cette publicité

Pourquoi cette obligation soudaine ? Quelle est la marche à suivre pour éviter les sanctions ? Décryptage d’une situation surprenante qui soulève bien des interrogations sur la gestion chaotique de certaines réformes administratives.

Certaine carte grise doivent être renouvelé

Une réforme territoriale aux lourdes conséquences

La suite après cette publicité

En 2022, dans le cadre de la loi « 3DS » visant à répondre aux besoins des collectivités, une réforme d’envergure a été adoptée. Son objectif ? Créer une base de données nationale géolocalisant précisément chaque adresse en France, un outil précieux pour les services de secours, mais aussi un véritable casse-tête administratif aux répercussions insoupçonnées.

Pour alimenter ce projet censé faciliter les interventions d’urgence, les 20 000 communes françaises de moins de 2000 habitants se sont vues dans l’obligation d’attribuer des noms aux rues et numéros aux habitations, là où souvent seuls les lieudits existaient.

Résultat concret : de nombreuses adresses ont changé du jour au lendemain, obligeant les résidents concernés à mettre à jour leur carte grise sous peine d’amende salée. Un véritable coup de semonce pour près de deux-millions d’automobilistes français, qui se retrouvent avec une contrainte administrative inattendue sur les bras.

La suite après cette publicité

Pourtant, cette réforme aurait pu passer relativement inaperçue si elle n’impliquait pas des démarches et sanctions en cas de non-conformité.

impots declaration faute quoi faire faute Impôts : comment rectifier une erreur sur notre déclaration ? Impôts : comment rectifier une erreur sur notre déclaration ?

Adresses réactualisées, cartes grises à modifier

La suite après cette publicité

C’est en effet la douloureuse, mais nécessaire conséquence de la mise en place de ce référencement national d’adresses.

Désormais, plus aucune zone d’ombre ne doit subsister pour les services de secours qui pourront, grâce à cette base de données, géolocaliser avec précision chaque habitation, y compris dans les communes les plus reculées. Un progrès non négligeable, mais qui engendre de lourdes contreparties administratives pour les citoyens.

Au cœur du problème : l’obligation de mettre à jour les cartes grises en cas de changement d’adresse. Une formalité qui pourrait sembler anodine, mais qui prend une tournure titanesque lorsqu’on estime qu’elle concernerait pas moins de 1,6 million de foyers français selon les chiffres avancés par La Poste. Un nombre qui pourrait encore augmenter au fil des mois, les communes n’ayant jusqu’au 1er juin 2024 pour finaliser l’attribution et le référencement des nouvelles adresses.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Éviter 135 euros d’amende

Les automobilistes dont l’adresse a été modifiée suite à ce cadrage territorial disposent d’un mois pour effectuer les démarches de mise à jour auprès de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Passer ce délai, gare à la contravention qui peut atteindre les 135 euros ! Une sanction peu engageante pour les récalcitrants, qui feraient bien de s’exécuter rapidement.

Heureusement, la procédure en elle-même est relativement simple et peut se faire intégralement en ligne sur le site de l’ANTS. Mieux, elle est gratuite dans la limite de trois changements d’adresse successifs. Un soulagement pour les foyers modestes ou ayant déménagé à plusieurs reprises récemment. En revanche, au-delà de ce seuil, l’établissement public facturera des frais de 2,76 euros par nouvelle carte grise émise.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Un casse-tête géant pour l’administration

Si l’opération semble relativement simple pour le citoyen lambda, son ampleur pose un sérieux défi logistique pour les services de l’État. En première ligne, l’ANTS, qui devra traiter des millions de dossiers dans des délais serrés sous peine de voir les amendes pleuvoir. Première étape cruciale, identifier avec précision les administrés dont l’adresse a effectivement changé, une tâche d’une complexité certaine au regard de la diversité des situations rencontrées sur le territoire.

Autre challenge de taille : suivre le rythme d’attribution et d’enregistrement des nouvelles adresses par les communes. À l’heure actuelle, environ 53 % d’entre elles se seraient conformées à l’obligation, avec 26,1 millions d’adresses officiellement répertoriées dans la base nationale. Un chiffre certes impressionnant, mais qui laisse entrevoir l’ampleur du travail restant pour les autorités locales, mais également les services de l’État en charge de valider ces données.

La suite après cette publicité

impots-voisin-consulter-feuille Impôt sur le revenu : pourquoi votre voisin peut consulter votre avis d’imposition lé […] Impôt sur le revenu : pourquoi votre voisin peut consulter votre avis d’imposition légalement ?

Une source de revenus pour l’État ?

Au-delà de l’aspect purement pratique et sécuritaire de ce chantier, cette réforme pourrait également représenter une source de revenus non négligeable pour l’État. Si on se fie au barème en vigueur, les automobilistes devront s’acquitter de 2,76 euros à partir du quatrième changement d’adresse sur leur carte grise, un cas de figure qui pourrait bien concerner des centaines de milliers de Français.

La suite après cette publicité

Une goutte d’eau à l’échelle individuelle certes, mais un petit pactole cumulé pour les caisses de l’État, qui engrangerait des millions d’euros supplémentaires. De quoi faire réfléchir sur les potentielles dérives financières d’une réforme au départ purement logistique et opérationnelle. Un bel effet d’aubaine pour le gouvernement, ou un nouveau terrain de tensions avec les citoyens ?

Cette obligation de mise à jour des cartes grises illustre à merveille la complexité et les défis posés par les grandes réformes administratives. Alors que les objectifs initiaux sont généralement louables — ici faciliter la géolocalisation des secours — leurs répercussions concrètes sur la vie des citoyens ne sont bien souvent visibles que longtemps après leur conception et leur adoption.

Le résultat ? Des millions de Français se retrouvent avec une nouvelle contrainte sur les bras, sous peine d’amendes pour non-conformité. Une situation d’autant plus regrettable que les moyens de communication déployés par les autorités semblent avoir été lacunaires sur ce volet particulier, laissant planer le risque de nombreux oublis et sanctions.

La suite après cette publicité

chèques vacances de 200 euros accordés à 40 000 actifs dans les Hauts-de-France Chèques vacances périmés ? Devez-vous les jeter ? Chèques vacances périmés ? Devez-vous les jeter ?