Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Alerte : un chauffeur de bus en état de mort cérébrale après une violente agression

Publié par Elodie GD le 06 Juil 2020 à 14:39
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les faits se sont déroulés ce dimanche en fin d’après-midi. Un chauffeur de bus du réseau de Bayonne a subi une violente agression après avoir refusé d’accepter des usagers sans titre de transports. Ces derniers l’auraient roué de coups avant de prendre la fuite.

La suite après cette publicité
Un chauffeur de bus agressé ce dimanche a Bayonne

A lire aussi: Rapport choc : le nombre d’agressions sexuelles dans les Uber aux États-Unis va vous glacer le sang

Une agression d’une violence extrême

La suite après cette vidéo

Ce lundi matin, 5 heures, les chauffeurs du réseau Chronoplus ont fait valoir leur droit de retrait. Cette décision résulte de l’agression de leur collègue ce dimanche en début de soirée. Le quinquagénaire a subi cette agression après avoir refusé de laisser monter quatre individus sans masques ni titres de transports. Vexés par son refus ces derniers l’ont grièvement blessé à la tête puis roué de coups. Un homme d’une trentaine d’années a été appréhendé par la police. Une enquête est actuellement en cours pour identifier les trois autres suspects.

La suite après cette publicité

Le chauffeur était inconscient à l’arrivée des secours. L’homme de 59 ans a immédiatement été transporté aux urgences de l’hôpital de Bayonne. Il était dans un état très grave et son pronostic vital était engagé. Ce matin les autorités ont communiqué une triste nouvelle: l’homme est actuellement en état de mort cérébrale.

Des chauffeurs en colère

Le trafic est très perturbé sur le réseau Chronoplus. Les chauffeurs se disent « choqués mais pas étonnés » quand on leur évoque l’agression de leur collègue. Ils parlent de tensions quotidiennes avec les usagers et un manque de sécurité sur de Tram’bus. Ils ont même informé la presse que trois agressions avaient eu lieu sur le réseau au cours des derniers jours.

La suite après cette publicité

Les chauffeurs se sont réunis au dépôt de bus pour manifester leur soutien à leur collègue. Un autre groupe s’est rendu à l’hôpital à pieds pour témoigner son soutien à l’homme de 59 ans. Quasiment plus aucun bus ne circule sur le réseau mis à part quelques lignes en sous-traitance.

A lire aussi: Effroyable : une agression et un viol filmés et partagés sur les réseaux sociaux

Source: BFMTV

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.