Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Violences domestiques : frappé par son père, un enfant de six ans est retrouvé en état de mort cérébrale

Publié par Claire JONNIER le 30 Mar 2020 à 19:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Du côté de Tremblay-en-France, dans la Seine-Saint-Denis, un enfant de six ans est retrouvé un état de mort cérébrale après avoir été frappé vendredi soir. Et lorsque la mère sonne l’alerte et que le SAMU arrive sur les lieux, il est déjà trop tard. Des violences domestiques qui malheureusement, risquent de se reproduire régulièrement à cause des mesures de confinement.

>> À lire aussi : #UnJourMonExCeConnard : 20 Tweets qui recensent des témoignages poignants de femmes maltraitées !

Violences domestiques : un enfant de six ans en mort cérébrale

Vendredi soir, c’est un garçon de six ans qui est transporté à l’hôpital en urgence. Roué de coups par son père, les pompiers et le SAMU interviennent immédiatement. Des violences domestiques qui malheureusement, ne sont pas rares dans la famille, mais qui cette fois-ci, vont être fatales. En effet, le parquet de Bobigny indique que l’enfant est en état de cérébrale. D’ailleurs, lorsque les sapeurs-pompiers arrivent sur place, le petit est déjà en arrêt cardio-respiratoire.

Immédiatement, le père est interpellé et placé en garde à vue pendant que l’enquête est confiée au commissariat de Tremblay. Mais malheureusement, c’est typiquement le genre de situations qui ont tendance à se reproduire et être exacerbées par les mesures de confinement.

>> À lire aussi : Confinement : les femmes battues pourront être prises en charge grâce à ce nom de code

Des violences intra familiales exacerbées

Depuis le 17 mars, la France entière est en confinement. Mais depuis le 17 mars, les violences domestiques ne cessent d’augmenter. Il faut dire que ce sont typiquement des mesures qui rendent le climat agressif et encore plus violent que d’habitude. D’ailleurs, la préfecture de police de Paris assure que les violences conjugales ont augmenté de près de 36 %.

« Les femmes doivent être protégées et les enfants aussi. Il doit y avoir une vigilance accrue, surtout quand ils se retrouvent enfermés 24 heures sur 24 en présence d’un homme qui exerce son contrôle sur toute la famille », explique Ernestine Ronai, la présidente de l’observatoire des violences envers les femmes. Pour cela, elle demande à ce que les époux soient exclus du domicile familial afin que les femmes puissent rester avec les enfants en sécurité.

violences-domestiques-frappe-par-son-pere-un-enfant-de-six-ans-est-retrouve-en-etat-de-mort-cerebrale

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail