Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. High-Tech

Neralink: la start-up d’Elon Musk présente le prototype d’un nouvel implant cérébral révolutionnaire

Publié par Elodie GD le 05 Sep 2020 à 7:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Neuralink, la start-up fondé par Elon Musk, a mis au point un nouveau prototype d’implant cérébral. Déjà testé sur les cochons, la nouvelle technologie est presque prête pour les tests humains.

Neuralink présente son tout nouvel implant cérébral

A lire aussi: iPhone 12 : après son prix en hausse, une nouvelle mauvaise nouvelle révélée

Neuralink développe une toute nouvelle technologie

Neuralink est une start-up spécialisée dans le développement d’implants cérébraux. Elon Musk, le fondateur de l’entreprise a récemment donné des nouvelles des recherches actuellement en cours. En début d’année, le milliardaire annonçait que le prototype serait bientôt testé sur les humains. Vendredi, il a profité d’une conférence de presse diffusée en direct pour révéler qu’ils avaient déjà été installés sur des porcs.

De la taille d’une « grosse pièce de monnaie », l’implant cérébral est inséré dans le crâne, et les fils extra-fins auquel il est relié seront fichés à quelques millimètres de profondeur dans le cerveau. « C’est comme un fitbit dans le crâne » a déclaré Elon Musk pour donner une idée de ses fonctionnalités. Ce nouvel implant aura pour but de pallier aux dommages neurologiques ou aux lésions de la colonne vertébrale.

Des tests déjà effectués sur les cochons

Pour faire fonctionner l’implant, il sera nécessaire de le recharger par induction. Les fils implantés dans le cerveau pourront détecter l’activité des neurones et émettre des signaux électriques pour les stimuler. L’implant ayant la possibilité de se connecter à un smartphone via le Bluetooth, l’activité du cerveau pourra être enregistrée sur une application mobile.

C’est sur un cochon baptisé Gertrude que les essais ont été réalisés. L’implant de cette dernière était connectés aux neurones reliés à sa truffe et leur activité était enregistrée sur un écran. Deux autres cochons étaient également présents pour comparer les résultats. Le but du milliardaire était de prouver que les animaux étaient « heureux et en bonne santé » avec ou sans implant.

Elon Musk et ses grandes ambitions

Pour l’heure, le but du nouvel implant de Neuralink est de traiter les maladies neurologiques liées au cerveau et à la moelle épinière. Un paralysé pourrait ainsi retrouver l’usage de ses membres, à plus long terme, ils espèrent aboutir à des résultats permettant même aux aveugles de retrouver la vue.

Mais loin de s’en tenir à des progrès au niveau de la médecine. Elon Musk souhaiterait sauvegarder les souvenirs ou encore recevoir des informations directement dans son esprit. Des actions dignes d’un épisode de Black Mirror. Il y a peu, le nouveau dispositif imaginé par Neuralink s’est vu attribué le statut de « breakthrough device ». Loin d’autoriser les tests sur l’humain, il facilite au moins la démarche.

A lire aussi: Une batterie révolutionnaire fabriquée à partir de déchets nucléaires va faire son apparition

0