Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Cette Australienne remporte le prix de la pelouse la plus moche du monde !

Publié par Killian Ravon le 15 Jan 2024 à 7:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une compétition insolite vient de se tenir à travers le monde : celle de la pelouse de jardin la plus laide ! Et la grande gagnante n’est autre qu’une Australienne répondant au nom de Kathleen Murray. Son gazon ressemblant davantage à un terrain vague qu’à un jardin soigné a su séduire le jury. Derrière ce concours farfelu se cache en fait un message écologique fort. Explications.

La suite après cette publicité

Tout commence en 2022 sur l’ile suédoise de Gotland. Cette année-là, l’ile frôle la pénurie d’eau après un été particulièrement chaud. La municipalité décide alors de lancer une compétition originale : celui de la pelouse la plus moche. L’idée ? Sensibiliser les habitants aux économies d’eau en les encourageant à moins arroser leur potager.

La suite après cette vidéo

Un concours écolo qui fait des émules

La suite après cette publicité

Le concours fait rapidement des émules et des participants du monde entier commencent à envoyer des photos de leur gazon desséché. En 2023, Kathleen Murray, Australienne vivant en Tasmanie, se laisse tenter. Et avec sa pelouse ravagée par les animaux sauvages et noyés sous un soleil de plomb, « elle remporte haut la main le titre de “la pelouse la plus moche du monde.

La gagnante ne s’en cache pas : elle a volontairement laissé son terrain se transformer en champ de bataille. « J’ai choisi de faire de ma maison une extension de la réserve naturelle située juste à côté, explique-t-elle. Du coup, je n’ai pas à arroser ma pelouse ! » d’après des propos rapportés par le Guardian.

Des résultats concrets à Gotland

La suite après cette publicité

Si la compétition prête à sourire, il remplit parfaitement son rôle : celui de sensibiliser les habitants à adopter des pratiques plus écologiques dans leur jardin. À Gotland, où est né le concours, la consommation d’eau a ainsi baissé de 5 % grâce à cette opération.

« C’est une façon douce d’encourager les gens à changer leurs habitudes. Ça vous transforme automatiquement en défenseur du climat ! » se félicite Mimi Gibson, à l’origine du concours. Selon elle, de nombreuses personnes se sentaient jusque-là obligées d’arroser leur pelouse pour rentrer dans le moule et ne pas décevoir leurs voisins.

Le concours leur offre la justification de laisser leur jardin à l’état sauvage. Et petit à petit, avoir un gazon vert fluo bien taillé ne devient plus la norme.

La suite après cette publicité

Avec le réchauffement climatique, il est urgent de repenser notre rapport à l’eau, surtout dans les régions soumises à de longues périodes de sècheresse. Des initiatives comme ce concours du pire gazon du monde permettent de faire évoluer les mentalités en douceur.

« Nous avons le devoir d’être des jardiniers responsables, assène Diarmuid Gavin, membre du jury. Notre objectif ne doit pas être de faire plaisir à nos voisins, mais de ne pas décevoir la planète. » Alors, à quand le concours de la pire pelouse de France ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.