Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Elle coupe son petit doigt aux sécateurs, juste parce qu’elle trouve ça mignon, puis elle en fait un pendentif

Publié par Nicolas F le 18 Fév 2018 à 16:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

On a une fois de plus la preuve que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Néanmoins, cette fois-ci on a tout de même du mal à comprendre. Torz Reynolds est une artiste tatoueuse et pierceuse qui a voulu faire quelque chose dont elle rêvait depuis une décennie. Et elle a choisi la Saint Valentin pour le faire. Elle s’est coupée le petit doigt avec une paire de sécateurs. Un an plus tard, elle veut célébrer ce geste en créant un pendentif avec le reste de sa phalange qu’elle gardait au congélateur.

 

Elle est passée à l’acte le 14 février

Quand on demande à Torz pourquoi elle a commis ce geste incompréhensible, elle répond tout simplement qu’elle trouve ça « mignon ». Un autre ami avait déjà sectionné son doigt, et elle avait envie de faire pareil. Elle est passée à l’acte le jour de la Saint Valentin, alors qu’elle mangeait avec Xav, son compagnon. « Xav et moi mangions puis je l’ai coupé. Je l’ai d’abord engourdi donc ça n’a pas fait trop mal. Je n’étais pas sûr de pouvoir vivre sans, mais je peux. Je trouvais ça mignon et je ne pouvais m’empêcher d’y penser, alors je l’ai fait ».

 

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Elle fait un pendentif avec son petit doigt

Depuis, elle s’amuse à le déguiser. Ses amis achètent des chapeaux en plastique. Elle le coiffe d’un chapeau de cowboy, d’un casque de viking ou d’une casquette de baseball. Mais elle va encore plus loin. Pour les un an de son petit doigt, elle est allée rechercher le reste de sa phalange, qu’elle gardait dans son congélateur. Ensuite, elle a trempé son doigt dans de l’alcool contenu dans une fiole. Elle a fait un magnifique pendentif avec son reste de doigt. Elle précise tout de même qu’elle ne porte pas son collier au travail. « Je ne voulais pas le gâcher, alors j’ai décidé de le transformer en collier. »