Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Découverte : les vers plats décapités font repousser leur tête et gardent leur mémoire !

Publié par Anissa Duport-Levanti le 18 Juil 2013 à 14:06

Les vers plats, bien que de constitution assez simple, ont beaucoup de points communs avec la structure de l’Homme, autant dans les organes que dans l’organisation physique. Ceci est notamment remarquable concernant le cerveau, le système nerveux et les neurotransmetteurs. Mais ils ont surtout une capacité hors du commun qui nous est étrangère : celle de pouvoir régénérer leurs organes et des parties de leur corps, le plus étonnant étant le cerveau !

Capture d’écran 2013-07-18 à 14.01.24

Des biologistes de la Tufts University ont alors décidé d’étudier les particularités de cette régénération du cerveau. Ils ont entrainé les vers à associer certains endroits lumineux bien définis à la sécurité et la nourriture, tandis que les endroits sombres leur valait une punition. Après s’être assurés que les vers avaient bien mémorisé cette information, les chercheurs leur ont coupé la tête. Au bout de deux semaines, celle-ci s’est totalement reconstituée. Ils ont alors remis les vers dans leur lieu « d’entrainement » et surprise : ils se souvenaient parfaitement où trouver la nourriture et ne s’aventuraient pas dans les endroits sombres ! 

Planaires

Alors la question est évidemment : comment ont-ils pu s’en souvenir alors même que leur tête leur a été enlevée !? « Je n’en ai aucune idée » admet Michael Levin, l’un des biologistes à l’origine de l’étude. « Mais nous pouvons maintenant affirmer que la mémoire peut être conservée hors du cerveau, probablement dans d’autres cellules du corps, de façon à ce que les souvenirs soient réintégrés au cerveau après sa régénération.« 

les-exploits-du-cerveau-humain

Cette découverte va permettre aux scientifiques de se tourner vers d’autres recherches concernant le cerveau et ses liens avec la mémoire. « Nous avons établi un nouveau système de modèle dans lequel notre futur travail sera d’expliquer comment les souvenirs sont encodés et décodés à destination et en provenance des tissus vivants » ajoute le biologiste.

Décidément, les chercheurs sont inventifs, comme ceux qui nous prédisent l’immortalité grâce à la biothérapie !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.