Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Elle se brûle avec une bouillotte et la peau de ses faux seins fond ! (vidéo)

Publié par Morgane le 22 Juil 2018 à 17:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Porter des prothèses mammaires n’est pas toujours une bonne idée… Une jeune femme gênée par ses faux seins, décide de s’enlever elle-même ses prothèses, l’opération n’étant pas prise en charge par la sécurité sociale… Une autre femme aux seins refaits à connu une mésaventure ces derniers jours et a eu la peur de sa vie. Elle se brûle avec une bouillotte et la peau de ses faux seins fond !

La suite après cette publicité

 

Brûlée, la peau de ses faux seins fond

Nadine Foster a subi une augmentation mammaire en 2007. L’ancienne mannequin sexy avait opté pour une taille 36 E, pour la modique somme de 6 000 euros. Il y a un mois, en voulant soigner son petit-ami malade, la jeune femme s’est ébouillantée avec une bouillotte.

La suite après cette publicité

 

« Mon fiancé n’était pas très bien et frissonnait, alors j’ai décidé de lui faire une bouillotte d’eau chaude. J’ai mis la bouillotte sous mon bras et je l’ai pressée pour laisser sortir l’air chaud. Et c’est à ce moment-là que l’eau bouillante a jailli. Je portais un haut décolleté, l’eau est directement allée sur ma poitrine » déclare-t-elle. Elle prépare donc la bouillotte d’eau chaude, mais en refermant le récipient, l’eau bouillante l’éclabousse au niveau de la poitrine.

 

La suite après cette publicité

Brûlée gravement à la poitrine

Après s’être ébouillantée, Nadine constate avec effroi que des cloques commencent à se former sur la peau de ses seins. Sa peau commence même à fondre ! Paniquée, elle contacte les secours afin d’être emmenée aux urgences au plus vite.

 

La suite après cette publicité

« Au début, j’ai cru que l’eau était sur mes vêtements. Mais j’ai vite remarqué de la peau de ma poitrine commençait à fondre. Je criais à l’agonie. J’ai dû directement aller aux urgences. »

 

Heureusement, prise en charge à temps, la jeune femme n’a pas à craindre pour sa vie. Elle gardera sûrement de larges cicatrices, bien qu’elle suive un traitement visant à les faire disparaître.

La suite après cette publicité

 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.