Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Être l’homonyme de Mark Zuckerberg : plaisir ou enfer ?

Publié par La rédaction le 23 Avr 2013 à 10:10
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avant l’apparition du réseau social, Mark S Zuckerberg, cet avocat quinquagénaire, menait une vie des plus normales.

Aujourd’hui à bout, l’homme dit avoir perdu son identité.

 

Qu’est ce qui a changé dans son quotidien ?

Tout explique t-il. Dès qu’il appel le service client de sa carte de crédit, on lui raccroche au nez pensant avoir affaire à un petit blagueur.

Idem pour les contrôles aériens. Toujours une succession de questions aux douanes. Mark répond toujours que s’il était le vrai Mark Zuckerberg, il ne volerait pas sur des compagnies low cost.

Il confie :

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

 » J’avais l’habitude de faire des conférences dans la région et les gens disaient mon nom et savaient qui j’étais et maintenant j’ai perdu mon identité « 

 

 

Un impact sur sa vie professionnelle

Jusqu’en 2004, lorsque vous faisiez une recherche Google au nom de Mark Zuckerberg, c’est l’avocat spécialisé dans les faillites d’entreprises que vous trouviez.

Aujourd’hui, l’homme est accusé de profiter du nom du créateur de Facebook pour se faire une notoriété et une clientèle…

 

Découvrez à quoi ressemblait le tout premier site de Mark Zuckerberg

En bonus, la bande annonce du film sur Facebook et son fondateur, The Social Network :

Source : Gentside