Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Bertrand Cantat : les images de son procès où il tente de se faire passer pour une victime scandalisent la toile…

Publié par Claire JONNIER le 25 Nov 2019 à 11:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce 24 novembre, Enquête Exclusive revient sur une affaire qui avait largement secoué la planète people. Il faut dire que le 27 juillet 2003, Bertrand Cantat est accusé de crime avec préméditation sur la personne de Marie Trintignant, retrouvée morte et rouée de coups. Or, ce documentaire revient sur la ligne de défense du chanteur qui décide de se positionner en tant que victime dans cette histoire. Découvrez une de ces séquence dans la vidéo ci-dessous : 

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Un videur condamné après avoir provoqué des lésions cérébrales d’un client avec un seul coup de poing

Bertrand Cantat : la nuit fatale

La suite après cette publicité

Dans les années 2000, Bertrand Cantat est surtout connu comme chanteur du groupe Noir Désir. Mais il est surtout devenu tristement célèbre cette nuit du 27 juillet 2003. Alors qu’il est à Vilnius en Lituanie avec sa compagne de l’époque, Marie Trintignant, une violente dispute éclate entre eux. Tellement violente, que la comédienne sera retrouvée morte et rouée de coups.

Alors ce 24 novembre, Enquête Exclusive revient sur cette affaire qui avait fait beaucoup parler d’elle à l’époque. Il faut dire que du côté de la police lituanienne, des mots tels que crime avec préméditation ou encore, crime intentionnel commençaient à faire leur chemin. Du coup, ce documentaire se penche plus précisément sur la ligne de défense chanteur qui n’hésite pas à se faire passer pour une victime.

>> À lire aussi : Un policier frappe une supportrice ivre lors d’un match de foot américain (vidéo)

La suite après cette publicité

La victimisation comme plaidoyer

Près de 16 ans après ce terrible drame, les images n’en sont pas moins choquantes. Au contraire, nous découvrons un Bertrand Cantat en train de s’apitoyer sur son sort et de se faire passer pour la victime dans cette histoire. C’est ainsi qu’il n’hésite pas à affirmer que Marie Trintignant est à l’origine de la dispute. « Elle est devenue très agressive, très hystérique. Et elle m’a frappé d’un coup de poing au visage. »

Et pire encore, il l’accuse d’être une hystérique notoire, impossible à canaliser. « Elle m’a donné un coup de poing, ensuite elle m’a agrippé (…) Ça se passe dans la folie, dans la furie. Elle criait, elle criait tout le temps.» Et pour couronner le tout, il s’indigne carrément de voir que « personne » ne se préoccupe de ses propres blessures. Quant à l’actrice, elle aurait eu au moins 23 de trois coups portés au visage.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.